10.03.2016, 18:00

Noyades: cinquante victimes en 2015, deux fois plus que l'année précédente

chargement
Une météo très favorable durant la saison balnéaire 2015 a attiré beaucoup de monde sur les rives.

stat Cinquante personnes ont perdu la vie dans les laces, rivières ou piscines en 2015, presque le double de l'année précédente. Les hommes représentent plus de 80% des victimes. Afin d'enrayer cette progression, les panneaux de prévention ont été traduits en de nombreuses langues et ils seront affichés dans de nouveaux sites.

Cinquante personnes se sont noyées en 2015, d'après les chiffres de la Société suisse de sauvetage (SSS) publiés jeudi. C'est presque deux fois plus que l'année précédente (27). Les hommes représentent plus de 80% des victimes, un fait "frappant" selon la SSS.

"Les demandeurs d'asile et les touristes sont aussi régulièrement touchés", écrit-elle dans un communiqué. Une Météo très favorable durant la saison balnéaire 2015 a attiré beaucoup de monde sur les rives. La moitié des cas de noyade sont survenus dans des lacs, 22 en rivière et 3 dans des établissements de baignade.

Parmi les victimes, 41 étaient des hommes, 4 des femmes et 5 des enfants, précise la Société suisse de sauvetage. Constatant qu’il y a "encore et toujours" un manque de respect de l’eau, elle prévoit d'actualiser ces prochaines années toutes les pancartes indiquant les maximes de baignade, et d’afficher ces conseils dans de nouveaux sites.

Traductions en sept langues

Afin de prévenir les cas de noyade de demandeurs d’asile, de personnes issues de l’immigration et de touristes, la SSS a fait traduire les maximes de baignade et de comportement en rivière en arabe, tamoul, anglais, serbo-croate, portugais, somali et tigrigna (langue officielle de l'Erythrée). Ces traductions ont été mises à disposition des centres d’accueil de Réfugiés et sont aussi disponibles sur le site de la SSS.

Pour la prochaine saison balnéaire, la Société suisse de sauvetage conseille de porter un gilet de sauvetage lors de descentes de rivières, de ne jamais nager seul sur de longues distances dans des lacs et d'emporter une bouée Baywatch ou un équipement de flottabilité.

Elle rappelle qu'il faut toujours accompagner les enfants au bord de l’eau, et tenir les plus petits à portée de main. "Les plus petits d'entre nous peuvent se noyer en moins de 20 secondes même dans une profondeur réduite, le plus souvent sans bruit". Cette année encore, une campagne de prévention sera menée dans les écoles enfantines à partir du mois de mai.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

sauvetageUne piscine zurichoise engage un maître-nageur pour les réfugiésUne piscine zurichoise engage un maître-nageur pour les réfugiés

NoyadesUn été particulièrement meurtrier pour les baigneurs en SuisseUn été particulièrement meurtrier pour les baigneurs en Suisse

Noyades: un été meurtrier en Suisse

L'été 2015 s'est avéré particulièrement meurtrier pour les baigneurs en Suisse. En tout, quarante-huit d'entre eux se...

  01.10.2015 13:35

Top