15.02.2020, 00:01
Lecture: 7min

Neutralité souvent écornée

Premium
chargement
Selon l’historien de l’économie Matthieu Leimgruber, Crypto AG s’insère dans un cadre général bien connu, celui de l’implication de la Suisse dans le camp occidental durant la Guerre froide.
Par Yves Genier

ESPIONNAGE Selon l’historien Matthieu Leimgruber, les relations d’une entreprise sensible comme Crypto AG avec des Etats tiers étaient connues au plus haut niveau.

Les révélations concernant le rôle joué par Crypto AG et ses appareils de codage apportent une nouvelle démonstration du caractère relatif de la neutralité suisse pendant la Guerre froide (1948-1989). Pour rappel, l’entreprise créée à Steinhausen (ZG), par le Suédois Boris Hagelin, a vendu à près de 130 pays des machines de cryptage dotées de portes secrètes, permettant aux...

À lire aussi...

live
en directCoronavirus: Boris Johnson se trompe sur les restrictions au Royaume-UniCoronavirus: Boris Johnson se trompe sur les restrictions au Royaume-Uni

AutomobileEclairage: «Et si on discriminait votre voiture?»Eclairage: «Et si on discriminait votre voiture?»

À qui la faute?Coronavirus: l’École hôtelière de Lausanne ouvre une enquête après la mise en quarantaine de 2500 élèvesCoronavirus: l’École hôtelière de Lausanne ouvre une enquête après la mise en quarantaine de 2500 élèves

CrimeSaint-Gall: 6 ans de prison pour avoir tué sa femme avec un chausse-piedSaint-Gall: 6 ans de prison pour avoir tué sa femme avec un chausse-pied

crise sanitaireManifestation: Montreux annule son marché de Noël 2020Manifestation: Montreux annule son marché de Noël 2020

Top