Montres radioactives: contrôles de 60 à 80 anciens ateliers

chargement

Radioactivité L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) annonce que les anciens ateliers qui appliquaient des peintures luminescentes au radium à leurs montres, seront systématiquement contrôlés.

  08.06.2014, 17:34
Les anciens ateliers horlogers qui appliquaient des peintures luminescentes au radium seront systématiquement contrôlés en Suisse.

Entre 60 et 80 anciens ateliers horlogers qui appliquaient des peintures luminescentes au radium seront contrôlés, a expliqué Roland Charrière, vice-directeur de l'OFSP sur les ondes de la RTS dimanche. Cette mesure doit permettre d'exclure tout risque pour la population, précise l'office, qui réagit aux craintes de cette dernière.

L'Office fédéral de la Santé publique (OFSP) mènera de nouvelles mesures avec l'assureur professionnel la SUVA, dans les ateliers de très petite taille, qui n'avaient jamais requis d'autorisation, a-t-il indiqué dans un communiqué, revenant sur un article du "Matin Dimanche" et de la "SonntagsZeitung".

Souvent transformés en appartement par la suite, ces anciens ateliers se trouvent surtout à Bienne, Neuchâtel, Genève, dans plusieurs communes du Jura et du Jura bernois, et dans le canton de Soleure, selon des documents publics des Archives fédérales que s'est procurée l'ats, et dont les informations ont été confirmées par l'OFSP.

L'OFSP s'engage encore à établir un cadastre des anciens ateliers, qui ont utilisé du radium, sur la base d'une recherche historique. Les grandes entreprises horlogères qui utilisaient de la peinture luminescente au radium, principalement présentes dans l'arc jurassien, ont, elles, toutes été décontaminées lorsqu'elles ont cessé leur activité, a souligné l'OFSP.

Selon les documents des Archives fédérales, 91 maisons et immeubles ont abrité des petits ateliers, chiffre comprenant les autorisations d'exercer octroyées aux ateliers par la Section horlogerie du Secrétariat général du Département fédéral de l'économie et les contrôles opérés par l'Inspectorat fédéral des fabriques.

De son côté, l'OFSP dispose d’une liste de 85 sites, a indiqué à l'ats Michaela Kozelka, porte-parole de l'OFSP. Les 25 ateliers contrôlés par la SUVA sont ceux qui ont continué leur activité après 1963 sous le régime de l’autorisation.

Poudre extrêmement fine

L'OFPS s'adressera aux communes, qui prendront contact avec les habitants de ces anciens ateliers, a encore poursuivi le vice-président de l'OFSP. Ces petits ateliers étaient le plus souvent occupés par des ouvrières, qui travaillaient à domicile.

La poudre extrêmement fine a pu s'infiltrer entre les planches ou se coller au mur. Cette contamination peut représenter un certain risque, car avec une demi-vie de 1600 ans, cette poudre est encore radioactive.

Pendant un an, les autorités vérifieront les anciens sites. Et l'OFSP d'ajouter toutefois que "en l'état actuel des connaissances, la santé des anciens locataires de ces bâtiments n'a pas été mise en danger". Selon l'office, "les risques sanitaires pour la population sont faibles".

L'OFSP avait annoncé il y a quelques jours, en lien avec la découverte de déchets radioactifs sur le chantier de l'A5 à Bienne, vouloir prendre des mesures dans les quartiers d'habitations. Il réagissait à l'émoi provoqué dans la population et au sein de la classe politique par ces découvertes.

Silence des autorités à Bienne

A Bienne, non seulement la découverte du radium, mais plus encore le silence des autorités pendant un an et demi suscite un tollé. La Ville de Bienne, l'OFSP et la Suva organisent une nouvelle conférence de presse mardi à Bienne. La Ville et l'OFSP se sont d'abord renvoyés la balle après l'annonce de cette découverte dans la presse dimanche dernier avant de faire front commun.

L'exécutif de la ville a été bombardé de questions jeudi soir lors d'une rencontre du Conseil de Ville (législatif). Celles-ci portaient sur l'absence de communication du Conseil municipal à l'égard de la population et sur la façon dont il compte regagner sa confiance.

L'OFSP lance encore un appel à la population pour annoncer tout site susceptible d'être contaminé au radium en écrivant à str@bag.admin.ch. Les experts en radioactivité sont également à la disposition de la population pour répondre aux questions.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

BilanDégâts sur les véhicules: les fouines coûtent bonbon aux assureursDégâts sur les véhicules: les fouines coûtent bonbon aux assureurs

MontagneDeux alpinistes, dont un Suisse, meurent sur l’EverestDeux alpinistes, dont un Suisse, meurent sur l’Everest

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 12 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du 12 mai

TéléphonieLe moratoire sur la 5G demandée par Neuchâtel est mal partiLe moratoire sur la 5G demandée par Neuchâtel est mal parti

Rappel de produitsDes figues sèches présentent un risque pour la santéDes figues sèches présentent un risque pour la santé

Top