06.06.2019, 13:49

Mobilité: les CFF proposent des trottinettes électriques en libre-service

chargement
Certains craignent que les e-trottinettes s'accumulent sur les trottoirs.

Tendance Descendre du train et enfourcher une trottinette électrique pour se rendre au travail ou rentrer chez soi. C’est le pari des CFF qui testent les e-trottinettes en libre-service. Certains craignent un chaos annoncé avec des engins qui s’accumulent sur les trottoirs.

En matière de mobilité, la trottinette électrique a le vent en poupe. Les CFF l’ont bien compris et lancent une nouvelle offre d’e-trottinettes à la location. L’ex-régie fédérale mène actuellement une expérience pilote à la gare de Zurich en partenariat avec l’entreprise berlinoise de trottinettes électriques Circ, ainsi que l’explique le journal alémanique NZZ.

Le principe est simple: le pendulaire réserve et paie via une application – le prix est de 1 franc pour la location, puis 25 centimes par minute. A sa descente du train, il saute alors sur l’une des e-trottinettes garées sur un parking prévu à cet effet pour se rendre chez lui ou à son lieu de travail. L’usager peut ensuite laisser la trottinette n’importe où en fin de course. Les engins fonctionnent sans borne fixe de retrait ou de dépôt, comme le précise le journal alémanique.

Si les CFF investissent dans ce nouveau type de mobilité, c’est parce qu’ils souhaitent accompagner leurs clients du premier au dernier kilomètre et estiment répondre à un besoin. Si l’expérience zurichoise s’avère concluante, elle sera étendue à d’autres villes de Suisse. A noter que la société Circ propose déjà ses trottinettes en libre-service dans les Bâle, à Zoug et à Winterthour, indépendamment des CFF.

Guerre sur les trottoirs

En Suisse romande, ces engins ont plus de mal à percer. Genève aurait pu devenir la première ville romande à proposer des trottinettes électriques en libre accès, mais le canton préfère miser en priorité sur le développement d’un réseau de vélos en libre-service, ainsi que le souligne la RTS.

Il faut dire que le déploiement de ces engins à large échelle risque d’intensifier la lutte entre différents usagers sur les trottoirs. Si la circulation des e-trottinettes est en principe limitée aux pistes cyclables à une vitesse maximale de 20 km/h, dans les faits de nombreux usagers empruntent les trottoirs. Or, seules les trottinettes normales y sont tolérées, rappelle la chaîne alémanique SRF.

En outre, les trottinettes en libre-service créent d’autres problèmes. Fonctionnant souvent sans borne fixe de retrait ou de dépôt, comme le système testé par les CFF, les engins s’accumulent sur les trottoirs à certains endroits. De quoi créer un véritable chaos, comme à Paris, où les accidents se multiplient, ainsi que le souligne Le Parisien. La capitale française planche actuellement sur de fortes amendes contre les loueurs ou une interdiction pure et simple de ces engins.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 3 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 3 juin

ManquéSwiss Loto: pas de millionnaire au tirage de mercrediSwiss Loto: pas de millionnaire au tirage de mercredi

TransportsCoronavirus: des retards sur des chantiers CFF font grincer des dents au TessinCoronavirus: des retards sur des chantiers CFF font grincer des dents au Tessin

CouacApp CFF: des données d'utilisateurs seraient transmises à GoogleApp CFF: des données d'utilisateurs seraient transmises à Google

AnimauxZoo de Zurich: la savane africaine attend les visiteurs dès samediZoo de Zurich: la savane africaine attend les visiteurs dès samedi

Top