14.05.2019, 16:11

Ministère public de la Confédération: le procureur général Michael Lauber fixé sur son sort mercredi

chargement
Michael Lauber est sur la sellette après ses entrevues secrètes après le président de la FIFA, Gianni Infantino.

polémique Les commissions de gestion du Parlement ne se prononcent pas sur la réélection de Michael Lauber à la tête du Ministère public de la Confédération. C'est la commission judiciaire qui dira, mercredi, si elle recommande ou non sa reconduction.

Michael Lauber devra attendre mercredi pour savoir si sa réélection à la tête du Ministère public de la Confédération est envisageable ou non. Les commissions de gestion du Parlement ne se prononcent pas. La balle est dans le camp de la commission judiciaire.

Les commissions de gestion du Parlement ont examiné la situation et émis leurs constatations à la commission judiciaire. C'est elle qui recommandera au Parlement de reconduire ou non le procureur général de la Confédération Michael Lauber et les procureurs généraux suppléants Ruedi Montanari et Jacques Rayroud dans leurs fonctions en juin. Elle pourrait aussi reporter l'élection à septembre.

L'Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération (MPC) a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête pour éclaircir si le procureur a commis d'éventuelles violations de ses devoirs de fonction dans le cadre des procédures sur la FIFA. Elles concernent des rencontres informelles avec le président de la FIFA Gianni Infantino.

Auditions

Les commissions de gestion du Parlement ont auditionné Michael Lauber lundi matin pendant plus d'une heure. Elles ont également entendu le président de l'autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération (MPC) Hanspeter Uster et son prédécesseur Niklaus Oberholzer.

S’agissant des fonctions générales de conduite du procureur général de la Confédération et de ses suppléants, elles n'ont pas fait de constatations qui pourraient mettre sérieusement en cause l’aptitude professionnelle ou personnelle de Michael Lauber et ses adjoints, ont-elles indiqué mardi.

Menteur ou pas?

Les rencontres informelles entre le procureur général et le président de la FIFA (deux rencontres en 2016 confirmées et une troisième présumée en 2017) font l'objet d'une demande de récusation auprès du Tribunal pénal fédéral. A lui d'en décider, relèvent les commission. Reste à déterminer les conséquences de cette procédure et la question de la prescription.

Quant à l'entrevue dont Michael Lauber dit ne pas se souvenir, à l’heure actuelle, les commissions de gestion indiquent ne disposer d'aucun indice prouvant que le procureur ment à ce sujet. L'expert externe chargé de l'enquête disciplinaire ouverte par l'Autorité de surveillance du MPC devra clarifier d’éventuelles violations des devoirs de fonction présumées du procureur général.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

justiceMichael Lauber, procureur de la Confédération, fait l'objet d'une enquête disciplinaireMichael Lauber, procureur de la Confédération, fait l'objet d'une enquête disciplinaire

Football LeaksAffaire FIFA: le procureur de la Confédération Michael Lauber sur la selletteAffaire FIFA: le procureur de la Confédération Michael Lauber sur la sellette

Football LeaksFootball Leaks: Michael Lauber justifie ses rencontres avec le patron de la FIFAFootball Leaks: Michael Lauber justifie ses rencontres avec le patron de la FIFA

RévélationsFootball Leaks: l’Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération enquête sur Michael LauberFootball Leaks: l’Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération enquête sur Michael Lauber

Top