11.07.2011, 10:29

Micheline Calmy-Rey très remontée contre l'UE

chargement

La présidente de la Confédération ne mâche pas ses mots face à l'Union européenne. Dans une interview au dominical alémanique «SonntagsZeitung», Micheline Calmy-Rey reproche à Bruxelles de mener la vie dure à la Suisse dans les négociations bilatérales.

Ces négociations avec la Commission européenne sont «difficiles en ce moment», souligne Micheline Calmy-Rey dans cet entretien à l'occasion de son mi-mandat à la présidence de la Confédération. «Pour assurer aux entreprises suisses l'accès au marché européen, il est nécessaire de consolider la voie bilatérale», constate la conseillère fédérale.

L'UE de son côté a intérêt à avoir «une réglementation qui lui garantisse des recettes fiscales de ses citoyens et entreprises», selon Micheline Calmy-Rey. «Mais Bruxelles doit être consciente que nous ne parlons pas que d'argent.»

«Pour nous, la discussion n'entre en ligne de compte que sur un paquet de mesures, qui réglerait aussi l'accès au marché pour nos entreprises», martèle la cheffe du gouvernement. Une position qui correspond à la stratégie décidée en janvier par le Conseil fédéral.

La Suisse s'est montrée constructive et a fait des propositions, souligne Micheline Calmy-Rey. Mais Bruxelles est restée passive et mène la vie dure à la Suisse, quand bien même le président de la Commission européenne José Manuel Barroso s'était dit d'accord sur le principe de discussions globales et coordonnées sur un paquet de mesures. «La passivité de l'UE m'irrite», ajoute la présidente.

Micheline Calmy-Rey cite l'exemple des reconnaissances de diplômes pour illustrer l'attitude «inacceptable» de la Commission européenne. L'UE veut introduire des délais pour l'approbation de nouvelles directives en la matière. Des délais qui sont «trop courts pour nos processus décisionnels, et cela sans nous consulter».

La présidente réfute aussi les reproches de Bruxelles sur les mesures d'accompagnement de l'accord de libre circulation. «Ces reproches sont infondés. Les mesures d'accompagnement sont indispensables dans la lutte contre le «dumping» salarial, elles sont justifiées et compatibles avec l'accord».

Une renégociation de cet accord, telle que suggérée récemment en Suisse, représenterait un «autogoal», estime Micheline Calmy-Rey. «L'UE poserait inévitablement de nouvelles exigences» et la Suisse risquerait de perdre certains avantages, tels la clause de protection. D'autant plus qu'avec la clause-guillotine, «nous risquerions de perdre l'ensemble des Bilatérales I», souligne la ministre.

Par ailleurs, une reprise automatique du droit européen reste inenvisageable pour la Suisse, insiste la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). «Nous n'allons pas céder notre souveraineté à Bruxelles».

Micheline Calmy-Rey espère tout de même une issue positive, étant donné les intérêts des deux parties. Elle se dit confiante que Bruxelles passe à une attitude plus constructive. / ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 11 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 11 juillet

MalchanceLoteries: pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss LotoLoteries: pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

chute en montagneRandonneur porté disparu depuis 8 jours retrouvé blessé au TessinRandonneur porté disparu depuis 8 jours retrouvé blessé au Tessin

consoRappel de produit: Migros rappelle des galettes de riz completRappel de produit: Migros rappelle des galettes de riz complet

évasionLa Grande Cariçaie, le sud sauvage du lac de NeuchâtelLa Grande Cariçaie, le sud sauvage du lac de Neuchâtel

Top