Maison de 200 ans détruite par le feu à Rothenthurm (SZ)

chargement

sinistre Une maison de 200 ans a été détruite par un incendie mardi soir à Rothenthurm (SZ). Personne n'a été blessé.

  31.12.2014, 11:27
Une centaine d'hommes du feu, policiers et autres secouristes sont intervenus.

Un incendie a ravagé une maison construite il y a 200 ans à Rothenthurm dans le canton de Schwytz mardi soir. Les neuf personnes qui se trouvaient dans la bâtisse ont pu se mettre indemnes en sécurité. Les causes du sinistre sont encore inconnues. Une enquête a été ouverte.

Les habitants avaient remarqué de la fumée provenant des combles peu après 21h00, indique la police mercredi. Ils ont en vain tenté d'éteindre eux-mêmes le feu. A l'arrivée des pompiers, les flammes sortaient déjà du toit. Une centaine d'hommes du feu, policiers et autres secouristes sont intervenus.

La maison a subi d'importants dégâts et a été rendue inhabitable. Ses habitants ont trouvé refuge chez des proches.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 22 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du 22 avril

EconomieLe WEF se tiendra à nouveau à Davos en 2022Le WEF se tiendra à nouveau à Davos en 2022

PublicationUn livre neuchâtelois parmi les plus beaux du paysUn livre neuchâtelois parmi les plus beaux du pays

PandémieCoronavirus: la Confédération étudie deux techniques pour le certificat CovidCoronavirus: la Confédération étudie deux techniques pour le certificat Covid

SciencesL’hibernation beaucoup plus vieille qu’on le pensait, selon une étude jurassienneL’hibernation beaucoup plus vieille qu’on le pensait, selon une étude jurassienne

Top