22.12.2016, 01:38

«Lex Therwil» mal partie dans l’affaire de la poignée de main

Premium
chargement
Le Conseil d’Etat de Bâle-Campagne veut intégrer la poignée de main dans la Constitution.

BÂLE-CAMPAGNE La poignée de main refusée par deux élèves à leur enseignante provoque un projet de loi très contesté. Votation cantonale en vue.

La poignée de main refusée par deux élèves fréquentant l’école secondaire de Therwil (BL) n’en finit pas de faire des vagues. Même si l’aîné des deux frères a désormais quitté l’école, le Conseil d’Etat de Bâle-Campagne a décidé d’inscrire noir sur blanc, dans la loi sur l’instruction publique, que les élèves doivent respecter les «valeurs et rituels locaux, tels...

À lire aussi...

live
EpidémieCoronavirus: la Suisse prend des mesuresCoronavirus: la Suisse prend des mesures

Réseaux sociauxEclairage: «Liker ou partager n’est pas jouer!»Eclairage: «Liker ou partager n’est pas jouer!»

ArgentBudget: Alain Berset veut 934,5 millions pour la cultureBudget: Alain Berset veut 934,5 millions pour la culture

FrénésieCoronavirus: les Suisses se ruent dans les supermarchés pour faire des provisionsCoronavirus: les Suisses se ruent dans les supermarchés pour faire des provisions

MobilitéVoitures autonomes: trois scénarios se dessinentVoitures autonomes: trois scénarios se dessinent

Top