02.08.2015, 19:44

Les Verts misent sur l'«économie verte»

chargement

A l'instar du PDC, les Verts se sont jetés samedi dans la course aux élections fédérales 2011. Réunis à Winterthour (ZH), les délégués du parti ont approuvé le lancement de l'initiative populaire «pour une économie verte», qui exige une diminution drastique de l'utilisation des ressources naturelles.

Le texte, qui ambitionne de «s'attaquer à la racine des problèmes environnementaux», a été adopté à l'unanimité des voix (une abstention mise à part). Les écologistes helvétiques y invitent leurs compatriotes à faire passer l'économie de l'ère du jetable à celle du durable.

L'initiative vise à réduire l'empreinte écologique de la Suisse d'ici à 2050, en modifiant le visage de l'économie. L'utilisation des ressources doit diminuer suffisamment pour que les besoins de l'humanité entière ne dépassent pas ceux offerts par «une seule Terre», a tonné le conseiller national zurichois Bastien Girod.

Actuellement, si toutes les populations étaient aussi gourmandes en énergie que les Suisses, trois planètes Terre seraient nécessaires, a poursuivi le président du groupe de travail ayant élaboré le document. Et de souligner l'importance de la valorisation des matières premières.

Concrètement, l'adoption du texte obligerait le Conseil fédéral à fixer des objets à moyen et long terme. Le gouvernement pourrait notamment rendre les comportements écologiques plus attractifs via une taxe sur les ressources non renouvelables.

L'initiative «pour une économie verte» constitue, aux côtés de la lutte contre la construction de nouvelles Centrales nucléaires, l'un des deux fers de lance de la plateforme électorale 2011 du parti. Baptisé «Les Verts, une longueur d'avance», ce programme élaboré par la direction a été présenté samedi à la base.

Les écologistes y prônent aussi la justice sociale, notamment à Travers l'introduction d'un salaire minimum de 3800 francs par mois et d'un impôt sur les successions. Autres chevaux de bataille: la suppression du service militaire obligatoire, la création d'une caisse-maladie unique et le non-renchérissement des primes.

Ce nouveau programme ne néglige pas pour autant les thèmes traditionnels des Verts. L'encouragement des transports publics ou encore l'opposition farouche aux véhicules «4x4» y ont une place de choix.

Les écologistes espèrent obtenir 10% des suffrages lors du renouvellement du Conseil national en octobre. A cette fin, les délégués ont donné leur feu vert samedi à un budget de campagne de 110 000 francs. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CONSOMMATIONDes milliards s’envolent des pochesDes milliards s’envolent des poches

Des milliards s’envolent des poches

Les majorations de prix imposées à l’Helvétie par les producteurs et fournisseurs étrangers grèvent les budgets.

  26.02.2020 00:01
Premium

BERNEMitholz, assis sur des bombes, sera évacuéMitholz, assis sur des bombes, sera évacué

TRANSPORTSNouveau maillon entre Genève et LausanneNouveau maillon entre Genève et Lausanne

SANTÉLa Suisse n’échappe pas au coronavirusLa Suisse n’échappe pas au coronavirus

live
EpidémieCoronavirus: un premier cas de contamination au Tessin, les frontières italiennes restent ouvertesCoronavirus: un premier cas de contamination au Tessin, les frontières italiennes restent ouvertes

Top