03.02.2018, 16:08

Les libéraux-radicaux suisses disent oui à la voie bilatérale, si la Suisse y gagne

chargement
Petra Gössi, présidente du PLR, Beat Wälti, président du groupe parlementaire et le conseiller national genevois Hugues Hiltpold présentent les conclusions des débats menés durant 2 jours.

politique Les parlementaires PLR étaient en séminaire à Versoix, dans le canton de Genève, vendredi et samedi. Ils se sont prononcés en faveur des bilatérales avec l'Union européenne... pour autant qu'elles soient favorables à la Suisse.

La voie bilatérale doit être maintenue dans les relations Suisse-UE. Les accords doivent cependant être développés au bénéfice de la Suisse, estime le groupe parlementaire PLR, qui ne veut pas de reprise automatique du droit européen.

Les libéraux-radicaux sous la Coupole soutiennent l'idée d'un tribunal arbitral indépendant pour réglementer les questions institutionnelles, indique le PLR samedi dans un communiqué. Le groupe parlementaire s'est réuni vendredi et samedi à Versoix (GE) pour aborder la politique européenne.

Le processus législatif suisse, y compris le droit de référendum, doit être maintenu, estime le groupe parlementaire. Un comité paritaire doit être en charge de la résolution des litiges. Un tribunal arbitral a pour but d'évaluer "de manière indépendante la pertinence d'éventuelles mesures compensatoires".

 

 

Le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis (PLR) avait qualifié en janvier d'"option intéressante" l'idée d'un tribunal arbitral. Le PDC s'est aussi exprimé en faveur d'une telle solution ou d'un modèle similaire à la Cour de justice de l'AELE.

Pour la faîtière des entreprises economiesuisse, un tribunal arbitral est "la meilleure solution" en lien avec un accord cadre institutionnel. Ce sont les négociateurs de l'UE qui ont lancé l'idée d'un tribunal arbitral, rapportaient les médias en janvier.

Loi sur les armes

Le groupe défend également la libre circulation des personnes, qui permet à la Suisse de recruter la main d'oeuvre dont elle a besoin. Il la voit comme un stimulant de l'économie. Les députés PLR estiment que c'est à économie qu'il revient de mettre en oeuvre la priorité indigène et d'épuiser le potentiel de main d'oeuvre suisse.

Les libéraux-radicaux veulent préserver les accords de Schengen et de Dublin. Ils entendent reprendre le droit européen sur les armes, plus sévère, de manière non bureaucratique et en respectant les traditions suisses.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DiplomatieMilliard de cohésion: la Suisse devrait verser 1,302 milliard de francs à l'Union européenneMilliard de cohésion: la Suisse devrait verser 1,302 milliard de francs à l'Union européenne

armesLes restrictions de l'Union européennes sur les armes à feu seront appliquées en Suisse, mais elles devront respecter la tradition du tirLes restrictions de l'Union européennes sur les armes à feu seront appliquées en Suisse, mais elles devront respecter la tradition du tir

Top