27.08.2018, 12:59

Les jeunes préféreraient passer du temps au fitness et sur les réseaux sociaux que faire la fête

chargement
Les jeunes préfèrent faire du sport que sortir en soirée.

Société Se retrouver avec des amis pour faire la fête n'a plus la cote auprès des jeunes de 16 à 25 ans, selon une étude. Ils préfèrent passer du temps dans une salle de fitness et contrôler leur alimentation. Un tendance renforcée par la pression des réseaux sociaux sur lesquels les jeunes aiment passer beaucoup de temps.

Retrouver ses amis, sortir boire un verre, poursuivre la nuit en boîte et passer son dimanche à récupérer de ses folles soirées. Un week-end normal, penserait-on, chez les jeunes. Force est de constater que ce n'est plus le cas. Selon le dernier baromètre de la jeunesse de Credit Suisse, le nombre de jeunes de 16-25 ans qui sortent en boîte a diminué de moitié depuis 2010, passant de 5,8 à 11,5%.

En savoir plus : Baromètre de la jeunesse de Credit Suisse

Il ressort de cette étude que les jeunes privilégient un mode de vie sain. Ils sont 38% à estimer que c'est très important et 29% à considérer que c'est extrêment important. A l'inverse, la moitié des sondés jugent que consommer des drogues et fumer sont inaceptables. L'étude constate que les jeunes font aussi plus attention au contenu de leur assiette. Seuls 5,6% des personnes interrogées se désintéressent de savoir s'ils ont une nutrition équilibrée, alors qu'ils étaient encore 22,6% lors de la dernière étude parue en 2016.

Qui dit mode de vie sain, dit activité sportive. Cet aspect arrive en deuxième position des préoccupations, même si la part de jeunes fréquentant une salle de fitness est en légère diminution par rapport à 2016. Lors de l'une des dernières enquêtes fédérales auprès de la jeunesse, ch-x, 59% des 51 000 adolescents interrogés ont déclaré qu'ils avaient fréquenté une salle de fitness ou de musculation au cours des 12 derniers mois. Cela en fait l'activité sportive la plus populaire après le jogging.

Pression des réseaux sociaux

Comment expliquer cette tendance? Faire la fête et sortir en boîte coûte cher. "Entrée dans les clubs, déplacements, boissons: les prix ont fortement augmenté ces dernières années", explique Luca Bertossa, responsable de l'étude ch-x, dans les colonnes de 20 Minuten. Mais, plus que l'aspect financier, c'est surtout la pression sociale. Les moins de 20 ans sont très sensibles à ce que font leurs pairs. Un constat d'autant plus vrai aujourd'hui à l'ère des réseaux sociaux.

Cloé Jans de l'institut de recherche GFS Berne, auteure de l'étude de Credit Suisse, explique la baisse d'attractivité des sorties en boîte par l'individualisation croissante des jeunes d'aujourd'hui. Ainsi, le sentiment d'appartenance à un cercle d'amis diminue régulièrement depuis 2015. Choisir soigneusement ce que l'on fait et avec qui on le fait et le communiquer ensuite sur les réseaux sociaux est plus imporant que se retrouver avec des amis à l'improviste. Dans ces circonstances, le sport et la santé jouent donc un rôle prépondérant.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SociétéLes ventes illégales d'alcool à des jeunes restent trop nombreuses en SuisseLes ventes illégales d'alcool à des jeunes restent trop nombreuses en Suisse

JeunesseViolences: la moitié des jeunes couples de 17 à 18 ans recourt au moins une fois à la violenceViolences: la moitié des jeunes couples de 17 à 18 ans recourt au moins une fois à la violence

Top