09.12.2019, 22:16

Les essais de vote électronique doivent être suspendus

chargement
En novembre 2018, le canton de Genève a annoncé qu'il cessait le développement de son système de vote électronique et il l'a abandonné mi-juin.

sécurité Faute de garantie suffisante sur la sécurité, les essais et projets pilotes de vote par internet devraient être interrompus. Le National a donné suite lundi à une initiative parlementaire en ce sens.

Tous les essais de vote électronique devraient être suspendus. Le Conseil national a donné suite lundi par 100 voix contre 75 à une initiative parlementaire en ce sens de l’ancien conseiller national Claudio Zanetti (UDC/ZH).

Les essais et les projets pilotes en matière d’élections et de votations ne devraient reprendre que lorsque le Conseil fédéral aura démontré que les problèmes de sécurité actuels ont été résolus, a défendu Franz Grüter (UDC/LU). Le gouvernement devra aussi démontrer que le vote électronique répond à un besoin et que les citoyens sont prêts à en assumer les surcoûts.

Les phases d’essais sont nécessaires

L’arrêt de l’exploitation du système dans le canton de Genève et les lacunes du système développé par la Poste sont autant d’exemples avancés par les opposants au vote électronique.

Les phases d’essais sont nécessaires, a estimé au contraire Valérie Piller Carrard (PS/FR) au nom de la commission. Elles permettent de récolter des expériences. Le législateur devra un jour décider s’il y a lieu ou non de recourir à ce système et définir l’ampleur de son utilisation. Il sera également envisageable de permettre aux Suisses de l’étranger de recourir au vote électronique.

Deux systèmes abandonnés

Le Conseil fédéral avait renoncé fin juin à soumettre au Parlement son projet pour faciliter le vote par internet. Inquiet pour la sécurité, il souhaite adapter les conditions de la phase d’essai.

Le gouvernement a pris sa décision après la consultation sur la révision de la loi sur les droits politiques. Une majorité significative des cantons et des partis sont favorables à l’instauration du vote électronique, mais les partis jugent la réforme prématurée, faute de garantie suffisante sur la sécurité.

A lire aussi : Vote électronique: le Conseil fédéral stoppe la réforme

En novembre 2018, le canton de Genève a annoncé qu’il cessait le développement de son système de vote électronique et il l’a abandonné mi-juin. En février, La Poste, qui exploite l’unique système concurrent, a publié le code source offrant la vérifiabilité complète et réalisé un test d’intrusion. Or, des chercheurs ont découvert des failles majeures dans celui-ci.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Vote électroniqueVote électronique: La Poste propose un nouveau systèmeVote électronique: La Poste propose un nouveau système

5e SuisseLes Suisses de l’étranger, réunis en congrès à Montreux, veulent le vote électroniqueLes Suisses de l’étranger, réunis en congrès à Montreux, veulent le vote électronique

E-votingVote électronique et récolte de signatures en ligne renforcent la démocratie directe selon Avenir SuisseVote électronique et récolte de signatures en ligne renforcent la démocratie directe selon Avenir Suisse

PolitiqueAprès 56 scrutins, le vote électronique n’est pas près de revenir à NeuchâtelAprès 56 scrutins, le vote électronique n’est pas près de revenir à Neuchâtel

Top