29.05.2018, 16:15

Les CFF vont enfin proposer un accès gratuit à Internet dans leurs trains

chargement
Les CFF ont reconnu qu'il y avait un besoin de wifi gratuit dans leurs trains. (illustration)

Transports publics Alors qu'au milieu de ce mois, les CFF annonçaient renoncer à l'installation du wifi dans leurs trains, une annonce de la présidente du conseil d'administration de l'ex-régie indique un retournement de situation. Les passagers auront à l'avenir un accès gratuit à Internet.

"Au cours du second semestre 2018, nous expliquerons comment nos clients pourront accéder gratuitement à Internet dans nos trains". Interrogée par la NZZ, Monika Ribar a annoncé une bonne nouvelle pour les passagers des CFF. Selon la présidente du conseil d'administration de l'ex-régie, le wifi gratuit sera installé dans les trains, alors qu'il n'en était pas question il y a encore deux semaines.

 

Nous avons reconnu qu'il y avait un besoin" Monika Ribar, Présidente du conseil d'administration des CFF

 

Au milieu du mois de mai, les CFF annonçaient en effet renoncer au wifi en raison de coûts trop élevés. De plus, ils considéraient que la plupart des clients n'en avaient pas besoin, ayant déjà Internet via leurs smartphones grâce à des abonnements illimités. L'entreprise a finalement changé d'avis. "Nous avons reconnu qu'il y avait un besoin", admet Monika Ribar. 

Dans les cars postaux, les clients peuvent surfer gratuitement depuis plusieurs années. Et pour cause: le wifi peut y être installé plus facilement que dans les trains. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PrestationsLes CFF reçoivent le titre honorifique de meilleure compagnie ferroviaire d'EuropeLes CFF reçoivent le titre honorifique de meilleure compagnie ferroviaire d'Europe

Trafic ferroviaireConnue des Suisses depuis 15 ans, la voix des annonces CFF pourrait disparaîtreConnue des Suisses depuis 15 ans, la voix des annonces CFF pourrait disparaître

Top