30.05.2016, 10:32

Les centrales nucléaires devront prouver qu'elles peuvent résister à un très puissant séisme

chargement
La centrale de Gösgen, comme les autres, devra montrer qu'elle peut résister à un très violent tremblement de terre.

Atome D'ici 2020, toutes les centrales nucléaires suisses devront prouver qu'elles peuvent résister à un séisme si puissant qu'il ne se produit que tous les 1000 ans.

L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a décelé des risques plus élevés de séismes sur les sites des centrales, a-t-elle indiqué lundi. Les exploitants devront prouver d'ici 2020 qu'elles peuvent résister à un violent tremblement de terre.

L'IFSN a édicté des directives plus sévères, a-t-elle indiqué devant les médias à Brugg (AG), au vu de cet "aléa sismique plus élevé", c'est-à-dire une plus grande probabilité qu'un Séisme destructeur se produise dans une période donnée.

L'IFSN se réfère à des études récentes qui prennent en compte des nouvelles hypothèses d'aléa sismique plus strictes. Selon ses prescriptions, les exploitants de Centrales nucléaires vont devoir démontrer d'ici 2020 que leurs installations peuvent résister à un fort tremblement de terre.

La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) est également concernée, malgré sa fin programmée pour 2019. En effet, selon l'IFSN, cette centrale conservera pendant des années un potentiel de dangerosité après l'arrêt.

Un séisme destructeur tous les 10'000 ans

D'ici 2018, les exploitants de centrales devront prouver qu'elles peuvent résister à un tremblement de terre d'une violence telle qu'il ne se produit que tous les 10'000 ans. Il faudra alors respecter une dose limite radiologique de 100 millisieverts.

Ils devront également établir d'ici 2020 que les centrales peuvent supporter un séisme comme il ne s'en produit qu'un par millénaire. La dose limite ne devra pas dépasser 1 millisievert. L'IFSN examinera ensuite les conclusions des exploitants et prendra position.

La dernière procédure concernant le risque de tremblement de terre remonte à 2011, après l'accident nucléaire de Fukushima au Japon. Les exploitants avaient dû prouver que les centrales résisteraient à un très violent tremblement de terre.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HiroshimaHiroshima: Barack Obama, 1er président américain à rendre hommage aux victimes de la bombe nucléaireHiroshima: Barack Obama, 1er président américain à rendre hommage aux victimes de la bombe nucléaire

Arme nucléaireCorée du Nord: le pays continuera de développer son arsenal nucléaireCorée du Nord: le pays continuera de développer son arsenal nucléaire

NucléaireLancement de la mise à l'enquête pour désaffecter la centrale nucléaire de MühlebergLancement de la mise à l'enquête pour désaffecter la centrale nucléaire de Mühleberg

radioactivitéTchernobyl: l'accident nucléaire en Ukraine a laissé des traces en SuisseTchernobyl: l'accident nucléaire en Ukraine a laissé des traces en Suisse

Top