Le web à la conquête des funérailles

chargement

INTERNET La start-up Everlife.ch veut favoriser le libre choix des Romands en matière de pompes funèbres.

Par Stéphane Sanchez
 28.02.2020, 00:01
Lecture: 8min
Premium
Fabrice Carrel (à gauche) et Christopher Englund veulent de la transparence dans le milieu des pompes funèbres.

Fabrice Carrel, 28 ans, a perdu sa mère en 2018 et son père en 2012: «C’était difficile. Il y a eu le deuil, bien sûr, et tout ce qui l’accompagnait, dans la pratique. Je voulais choisir le meilleur service funèbre, celui qui s’accorderait avec les convictions de mes parents. Mais je ne connaissais pas bien les pompes funèbres et je n’avais ni le temps, ni la tête à comparer. Au final, ce...

À lire aussi...

mise au concoursMinistère public: le Parlement n’a toujours pas trouvé le futur chef du MPCMinistère public: le Parlement n’a toujours pas trouvé le futur chef du MPC

règles anti-CovidCoronavirus: les 10 questions qu’on se pose après l’annonce des nouvelles mesuresCoronavirus: les 10 questions qu’on se pose après l’annonce des nouvelles mesures

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 24 févrierCoronavirus: toutes les nouvelles du 24 février

HomicideDrame familial à Wilchingen: il tue sa grand-mère, puis se suicideDrame familial à Wilchingen: il tue sa grand-mère, puis se suicide

coronavirusGastroSuisse tire la sonnette d’alarme: la décision du Conseil fédéral est «incompréhensible»GastroSuisse tire la sonnette d’alarme: la décision du Conseil fédéral est «incompréhensible»

Top