28.02.2020, 00:01
Lecture: 8min

Le web à la conquête des funérailles

Premium
chargement
Fabrice Carrel (à gauche) et Christopher Englund veulent de la transparence dans le milieu des pompes funèbres.
Par Stéphane Sanchez

INTERNET La start-up Everlife.ch veut favoriser le libre choix des Romands en matière de pompes funèbres.

Fabrice Carrel, 28 ans, a perdu sa mère en 2018 et son père en 2012: «C’était difficile. Il y a eu le deuil, bien sûr, et tout ce qui l’accompagnait, dans la pratique. Je voulais choisir le meilleur service funèbre, celui qui s’accorderait avec les convictions de mes parents. Mais je ne connaissais pas bien les pompes funèbres et je n’avais ni le temps, ni la tête à comparer. Au final, ce...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: le vaccin attendu pour tout début 2021 en SuisseCoronavirus: le vaccin attendu pour tout début 2021 en Suisse

verdictAlain Berset: «les stations de ski peuvent rester ouvertes»Alain Berset: «les stations de ski peuvent rester ouvertes»

arméeRelations: la Suisse signe un accord avec l’OTAN pour renforcer la collaboration internationale dans le domaine militaireRelations: la Suisse signe un accord avec l’OTAN pour renforcer la collaboration internationale dans le domaine militaire

délitThurgovie: elle commet six excès de vitesse, sans permis et avec de fausses plaquesThurgovie: elle commet six excès de vitesse, sans permis et avec de fausses plaques

TrajetsTransports publics: les Suisses ont pris en moyenne 74 fois le train en 2019Transports publics: les Suisses ont pris en moyenne 74 fois le train en 2019

Top