02.08.2015, 19:51

Le Programme Bâtiment victime de son succès

chargement

Les demandes de subventions pour assainir les bâtiments dépassent toutes les attentes: la Confédération et les cantons en ont reçu près de 30 000 en 2010, soit le double de ce qu'ils avaient imaginé. Ce programme lancé il y a plus d'un an vise à réduire la consommation énergétique du parc immobilier.

«Ce Programme Bâtiment est une véritable success story», s'est félicité hier devant la presse Beat Vonlanthen, président de la conférence des directeurs cantonaux de l'énergie. A fin 2010, les propriétaires ont déposé 29 307 demandes pour un montant de subventions de 244 millions de francs. Quelque 26 000 ont été acceptées, totalisant un montant d'aides de 204 millions de francs. Petit problème, les projets d'assainissement acceptés dépassent largement les 133 millions de francs annuellement disponibles pour la réfection des bâtiments. «Les subventions prévues pour 2011 ont même déjà été largement entamées avant le début de l'année», a relevé Andreas Götz, vice-directeur de l'Office fédéral de l'Environnement (Ofev).

La Confédération et les cantons ont donc légèrement revu les critères d'octroi des aides financières. «Il s'agit de garantir les liquidités à fournir sur les dix ans pendant lesquels durera le programme», a justifié le conseiller aux Etats Pankraz Freitag (PLR), président du comité du Programme Bâtiment.

Le montant minimal de la subvention est augmenté de 1000 à 3000 francs et le coup de pouce pour remplacer les fenêtres est réduit de 70 à 40 francs par mètre carré. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur le 1er avril prochain. Le relèvement de la subvention à 3000 francs permet d'éliminer les demandes pour de trop petits montants, ce qui réduit aussi les frais administratifs liés à l'examen des dossiers. La décision sur les fenêtres reflète quant à elle les progrès techniques qui ont amenuisé la différence de prix entre les double et triple vitrages.

Le programme pourrait bénéficier de plus d'argent à terme. Le Conseil des Etats a en effet décidé de porter de 200 à 300 millions de francs le montant maximal issu de la taxe CO2 sur les combustibles. «Mais», a précisé Pankraz Freitag, «cette somme n'excédera toujours pas un tiers du rendement total de la taxe».

Le National doit encore se prononcer. D'ici à 2020, il doit réduire les émissions de CO2 d'environ 2,2 millions de tonnes. /ats

Le Programme Bâtiment victime de son succès


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

live
EpidémieCoronavirus: un premier cas de contamination au Tessin, les frontières italiennes restent ouvertesCoronavirus: un premier cas de contamination au Tessin, les frontières italiennes restent ouvertes

SécurisationMitholz: l'évacuation des habitants pourrait durer dix ansMitholz: l'évacuation des habitants pourrait durer dix ans

Revue de presseGreta, maire de Berne, vélo à Zurich et énergie à Soleure, que dit-on outre-Sarine?Greta, maire de Berne, vélo à Zurich et énergie à Soleure, que dit-on outre-Sarine?

PréventionCoronavirus: l’économie tessinoise qui dépend des travailleurs italiens reste vigilanteCoronavirus: l’économie tessinoise qui dépend des travailleurs italiens reste vigilante

AppauvrissementVotation du 17 mai: les PME s’opposent à l’initiative de l’UDC contre la libre-circulationVotation du 17 mai: les PME s’opposent à l’initiative de l’UDC contre la libre-circulation

Top