10.10.2014, 17:56

Le pont de la Poya inauguré à Fribourg

chargement
Le pont de 852 mètres se prolonge par un tronçon souterrain de 272 mètres.

 10.10.2014, 17:56 Le pont de la Poya inauguré à Fribourg

Urbanisme Le pont de la Poya à Fribourg a été inauguré ce vendredi par plus de 700 invités dont la conseillère fédérale Doris Leuthard. L'ouverture au trafic motorisé aura lieu dimanche.

Le pont de la Poya, nouveau symbole de Fribourg, a été inauguré vendredi. La conseillère fédérale Doris Leuthard a participé au couper de ruban du grand vaisseau blanc qui enjambe majestueusement la Sarine.

Le Conseil d'Etat a convié plus de 700 invités à cette cérémonie officielle. Des dizaines de milliers de personnes pourront déambuler à pied sur le pont samedi dans une ambiance festive. L'ouverture au trafic motorisé aura lieu dimanche, six ans après le premier coup de pioche.

Fribourg bat un record de Suisse avec cet ouvrage d'art haubané, c'est-à-dire soutenu par des câbles obliques qui relient les mâts à la route: sa portée centrale entre les deux piliers est longue de 196 mètres.

"En Suisse, construire des ponts est important - une nécessité", a dit Doris Leuthard. Elle a rappelé le rôle joué à ce titre par le canton de Fribourg, avec son bilinguisme, et par sa capitale, spécialiste des ponts et passerelles. L'ouvrage du jour a un autre grand avantage: "La Ville et les gens peuvent à nouveau respirer".

Désengorger les rues

Cette construction au nord-est de Fribourg relie les quartiers de Saint-Léonard et du Schönberg. Elle doit soulager les artères de la ville asphyxiées par un trafic de transit de 25'000 véhicules par jour. Il s'agit aussi de protéger le patrimoine historique de la pollution.

Le pont de 852 m se prolonge par un tronçon souterrain de 272 m. Aménagements routiers compris, la longueur totale de l'ouvrage approche 2,8 km. Ses mâts atteignent 90 et 110 m.

La vitesse est limitée à 50 km/h en souterrain et à 60 km/h sur le pont. Aux trois voies dévolues au trafic motorisé s'ajoute une voie réservée aux cyclistes et piétons.

Des barrières de 2,5 mètres de hauteur assurent la sécurité. Plusieurs petites lucarnes vitrées permettent tout de même aux visiteurs de guigner vers la Cathédrale Saint-Nicolas et le vieux bourg.

Gestation d'un demi-siècle

Il faut remonter à 1959 pour trouver trace des premières réflexions en vue de cette traversée de la Sarine en ville de Fribourg. En 1989, la commune a organisé un concours d'ingénieurs. Le canton a repris quelques années plus tard la conduite du projet, qui a triomphé en votation en 2006.

Mais comme il en va souvent lors de chantiers ambitieux, le pont de la Poya a suscité aussi du mécontentement, notamment sur le plan financier. Son coût atteint 211 millions de francs, au lieu de la facture initiale de 120 millions dont la Confédération paye la moitié.

Hommage en rimes

"Tout n'a pas été parfait, c'est certainement vrai

Le projet a parfois divisé et déchiré

Il est pourtant grand temps de tourner la page

D'oublier les rancoeurs et d'admirer simplement l'ouvrage", a dit le conseiller d'Etat Maurice Ropraz, en charge de l'aménagement et des constructions, dans une allocution poétique bilingue.


Top