03.08.2015, 09:01

Le plombier polonais est de retour

chargement
Par SERGE GUMY - LA LIBERTÉ

Le plombier polonais aurait-il trouvé la route de la Suisse? En mai dernier, l'immigration en provenance d'Europe de l'Est a plus que triplé par rapport à mai 2010. Selon les statistiques de l'Office fédéral des migrations, le nombre de permis B délivrés a quant à lui été multiplié par cinq, même s'il reste modeste en termes réels (989). Ce qui n'empêche pas l'UDC, qui présentait hier à Berne une nouvelle initiative populaire sur le sujet, d'agiter le spectre d'une «immigration de masse.»

Depuis le 1er mai, les ressortissants de huit pays d'Europe de l'Est (Pologne, Slovénie, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Estonie, Lituanie, Lettonie) peuvent librement venir travailler en Suisse, pour autant qu'ils soient au bénéfice d'un contrat de travail. Jusqu'à cette date, la main-d'œuvre de ces pays était soumise à contingents, qui n'étaient d'ailleurs pas épuisés: en 2010, seuls 64% des permis B (valables une année, renouvelables) et 49% des autorisations de courte durée (une année maximum, renouvelables une fois) avaient trouvé preneur. Le plombier polonais qui faisait si peur lors de la campagne de votation sur l'extension de la libre circulation des personnes en 2005, ce plombier accusé de vouloir voler les emplois des Suisses et de tirer leurs salaires vers le bas, avait semble-t-il trouvé mieux ailleurs.

«Effet de rattrapage»

Assiste-t-on aujourd'hui à un revirement de tendance? Chef de l'information à l'Office fédéral des migrations (ODM), Joachim Gross parle d'un simple «effet de rattrapage» lié à la levée des contingents pour les Européens de l'Est. A l'entendre, une telle augmentation des permis B s'était déjà produite lors de la levée des contingents pour les 17 premiers pays membres de l'Union européenne. «Et on peut s'attendre à ce que l'immigration des huit nouveaux pays se normalise de la même manière.»

La jeune UDC zurichoise Anita Borer, nouvelle protégée de Christoph Blocher, ne partage pas cet optimisme; elle prédit une forte pression sur l'assurance chômage et sur l'AVS en raison de l'afflux de ces travailleurs étrangers. D'après l'ODM, sur 1111 personnes arrivées d'Europe de l'Est en mai, 392 venaient de Pologne, 255 de Slovaquie, 212 de Hongrie et 131 de République Tchèque. Bien qu'elle ait fortement crû en mai, l'immigration d'Europe de l'Est demeure marginale. Fin mai, la Suisse comptait environ 36 000 résidants issus des huit pays nouvellement au bénéfice de la libre circulation des personnes. C'est 3,22% des citoyens de l'Union européenne établis dans notre pays (1,12 million de personnes, en hausse de 3,6% par rapport à mai 2010) et 2% de la population étrangère totale (1,74 mio, +2,5% en un an). Toujours d'après l'Office fédéral des migrations, ces Européens de l'Est sont actifs dans l'agriculture, l'industrie et l'artisanat, et surtout dans les services.

L'attente des Roumains

L'Office fédéral de la Santé publique indique ainsi avoir reconnu à ce jour 167 diplômes de médecins polonais, 162 de Hongrois ou encore 58 de République Tchèque.

Mais ces statistiques ne disent rien de la date d'arrivée de ces praticiens, qui peuvent en outre avoir demandé une reconnaissance de leur diplôme sans jamais être venus exercer en Suisse. A Berne, l'immigration d'Europe de l'Est ne semble donc pas causer trop de tracas. En mai dernier, le Conseil fédéral n'en a pas moins maintenu jusqu'en mai 2014 les contingents pour les travailleurs de deux autres pays, la Roumanie et la Bulgarie, à qui le peuple suisse a pourtant accordé l'extension de l'accord sur la libre circulation des personnes.

L'UDC et la migration

L'UDC va commencer à récolter les signatures pour son initiative «contre l'immigration de masse». Texte final, affiche, comité, argumentaire: tout est prêt et a été présenté hier à la presse. En jeu: la réintroduction de contingents et la renégociation de l'accord de libre circulation.
Le texte, qui reprend les grandes lignes dévoilées en mai, sera publié mardi dans la «Feuille fédérale», de même que le délai de 18 mois accordé pour la récolte des 100 000 signatures nécessaires, a précisé le président du parti Toni Brunner. Comme support de campagne, l'UDC s'est dotée d'un visuel dans la lignée de ceux utilisés jusqu'ici. On y voit des jambes noires fouler un sol rouge marqué d'une croix suisse. Interrogé trois jours après la tuerie en Norvège sur l'impact de telles affiches, Toni Brunner a esquivé la question. «C'est le devoir de la politique de trouver des solutions à des problèmes qui existent et que les autres partis négligent», a-t-il déclaré.

Contingents et plafonds

L'initiative tient à préciser dans la constitution que la Suisse gère de manière autonome l'immigration. Le nombre d'autorisations de séjour devrait être limité par des plafonds et des contingents annuels, qui vaudront aussi pour l'asile et les frontaliers. Comme en mai, l'UDC n'avance pas de chiffres concrets. Pour les étrangers exerçant une activité lucrative, les quotas devront être fixés en fonction des intérêts économiques globaux de la Suisse. Les citoyens helvétiques devront avoir la priorité sur le marché de l'emploi. L'initiative dresse en outre une liste non exhaustive des critères à remplir pour recevoir une autorisation de séjour: une demande émanant d'un employeur, une source de revenus suffisante et autonome, ainsi qu'une capacité d'intégration. Le texte ne précise pas comment satisfaire à cette dernière exigence. Mais l'UDC a répété son intérêt pour un système à points comme celui pratiqué par le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Le parti souhaite aussi que le droit au séjour durable, au regroupement familial et aux prestations sociales puisse être limité. Toni Brunner a donné l'exemple de délais de cotisations minimaux pour bénéficier d'une aide. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

InsoliteLe prix qui récompense la loi la plus inutile de l’année attribué à la Ville de GenèveLe prix qui récompense la loi la plus inutile de l’année attribué à la Ville de Genève

live
En directCoronavirus: 553 millions de francs d'indemnités pour pertes de gain ont été versésCoronavirus: 553 millions de francs d'indemnités pour pertes de gain ont été versés

MétéoMétéo: la Suisse enregistre son troisième printemps le plus chaudMétéo: la Suisse enregistre son troisième printemps le plus chaud

PolitiqueLe droit de vote à 16 ans de nouveau recalé en commissionLe droit de vote à 16 ans de nouveau recalé en commission

CriminalitéBienne: tireurs présumés arrêtésBienne: tireurs présumés arrêtés

Bienne: tireurs présumés arrêtés

Plusieurs personnes soupçonnées d'être en lien avec l'altercation qui a eu au début du mois à Bienne ont été arrêtées...

  29.05.2020 14:26

Top