05.02.2018, 11:45

Le nombre de mineurs placés en détention a augmenté en 2017

chargement
C'est dans les cantons latins que le taux de personnes incarcérées pour 100'000 habitants est le plus élevé. (illustration)

Délits Le nombre de mineurs placés en détention a légèrement augmenté en 2017. La grande majorité sont pris en charge par des institutions spécialisées.

En 2017, le nombre de mineurs placés après une infraction a légèrement augmenté par rapport à l'année précédente. Dans le même temps, la population carcérale adulte a connu une baisse de 1%. Malgré cela, le taux d'occupation reste très élevé dans les prisons latines.

Sur l'ensemble du pays, le taux d'occupation a baissé de 8 points par rapport au niveau record de 2013 pour s'établir à 92,5%, indique lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué. La situation varie toutefois d'une région à l'autre.

Si elle s'est normalisée outre-Sarine avec des taux d'occupation entre 80% et 88%, elle reste particulièrement tendue dans les cantons latins. Les établissements sont occupés au-delà de leurs capacités (107%).

C'est également dans les cantons latins que le taux de personnes incarcérées pour 100'000 habitants est le plus élevé (109). En Suisse orientale, il se situe à 71 et en Suisse centrale et du Nord-Ouest à 68.

Institutions spécialisées

Le 6 septembre 2017, jour de référence, 477 mineurs étaient placés en dehors de leur famille après avoir commis une infraction, soit 1,5% de plus qu'en 2016. Un peu plus de la moitié (249) étaient placés provisoirement, c'est-à-dire pendant la phase d'investigation, tandis que 228 l'étaient suite à la décision d'un juge.

La grande majorité sont pris en charge par des institutions spécialisées. Les placements en famille d'accueil n'ont cessé de baisser entre 2010 et 2017, passant de 77 à 5.

Majoritairement des hommes

La plupart des mineurs faisaient l'objet d'un placement en institutions ouvertes; seuls 11 étaient privés de liberté. Quant à leur profil, la plupart sont des garçons (91%) et ont plus de 16 ans (86%). Près de deux tiers (63%) sont des Suisses.

Les hommes constituent également la très grande majorité de la population carcérale adulte. Sur les 6863 personnes incarcérées en 2017, seuls 5,6% étaient des femmes. Un peu plus de la moitié (54%) exécutaient une peine, 15% le faisaient de manière anticipée tandis que près d'un quart (24%) étaient en détention provisoire.

Le nombre de personnes détenues en vertu de la loi fédérale sur les étrangers s'élevait à 257, soit 4%. Il s'agit du résultat le plus bas depuis 1999, note l'OFS.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Justice: jusqu'à huit ans de prison requis dans l'affaire du vol de diamants dans un avion suisseJustice: jusqu'à huit ans de prison requis dans l'affaire du vol de diamants dans un avion suisse

procèsLausanne: reconnu coupable de meurtre, un Portugais écope de 12 ans de prisonLausanne: reconnu coupable de meurtre, un Portugais écope de 12 ans de prison

fraudeZurich: un notaire détourne 2 millions de francs et écope de 3 ans de prisonZurich: un notaire détourne 2 millions de francs et écope de 3 ans de prison

Top