02.08.2015, 19:43

Le nombre de détenus continue d'augmenter

chargement

Le nombre de personnes détenues dans les prisons suisses a continué d'augmenter en 2010. Le 1er septembre, elles étaient 6181, soit 97 de plus qu'un an auparavant (+1,6%). C'est l'effectif le plus élevé depuis 2005 (6137). Les cantons romands souffrent de saturation. Pour l'ensemble de la Suisse, le taux d'occupation des prisons a augmenté de 1,5 point pour atteindre 92,5% en moyenne, a indiqué hier l'Office fédéral de la statistique (OFS), à Neuchâtel. Dans les cantons latins, le taux d'occupation s'élève à 105% et la situation continue de se détériorer.

Les prisons sont moins remplies outre-Sarine, avec des taux d'occupation de 87,4% pour la Suisse centrale et du nord-ouest et de 86,6% pour la Suisse orientale. Globalement, le nombre de détenus pour 100 000 habitants, qui s'élève à 80, a déjà été plus élevé ces dernières années, avec un pic à 83 en 2005. Parmi les prisonniers en 2010, 31% étaient en détention préventive, 61% en exécution de peine, 6% en mesures de contrainte selon la loi sur les étrangers et 2% étaient détenues pour d'autres motifs. Depuis 2004, le pourcentage de détenus étrangers reste stable et représente 72% du total (+1,5 point par rapport à 2009).

Sur les 4428 étrangers détenus, 55% sont en exécution de peine ou en exécution anticipée de peine, 35% sont en détention préventive et 8% sont sous le coup de mesures de contrainte selon la loi sur les étrangers. C'est en détention préventive que les étrangers sont le plus surreprésentés, avec une proportion de 81% du total de 1894 personnes. Ceux-ci sont généralement détenus pour prévenir un risque de fuite, car 60% de ces détenus n'ont pas de domicile connu en Suisse. Il s'agit de touristes, de frontaliers ou de personnes en situation illégale. Les effectifs de cette catégorie sont en forte augmentation depuis 2004 (+63%). Avec 347 détenues, les femmes ne constituent que 5,6% des effectifs. Quant aux mineurs, ils sont 39 à se trouver en détention dans des établissements pour adultes (0,6%) - mais dans des secteurs séparés -, soit 15 de moins qu'un an plus tôt. C'est le nombre le plus bas depuis 1999. La plupart des jeunes condamnés purgent toutefois leur peine dans des foyers ou des prisons pour mineurs, qui ne sont pas intégrés dans les chiffres publiés hier.

La surpopulation carcérale dans les cantons romands est liée à la suroccupation de quelques établissements, précise l'OFS. Le problème est le plus aigu à la prison de Champ-Dollon (GE). Prévue pour 270 détenus, elle a atteint une moyenne de plus de 550 détenus sur l'ensemble de l'année 2010. A noter que la détention préventive est proportionnellement beaucoup plus pratiquée en Suisse latine qu'outre-Sarine. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Chambres fédéralesEclairage: «Transparence: les élus entendent le message»Eclairage: «Transparence: les élus entendent le message»

DérogationAsile: retours exceptionnels au pays accordés aux réfugiésAsile: retours exceptionnels au pays accordés aux réfugiés

PêcheLa motion populaire pour la pisciculture d’Estavayer a été déposéeLa motion populaire pour la pisciculture d’Estavayer a été déposée

DémantèlementNucléaire: évacuation des premiers éléments de la centrale de MühlebergNucléaire: évacuation des premiers éléments de la centrale de Mühleberg

InsoliteZurich: deux clientes d'une brocante trouvent 20'000 francs entre deux coussinsZurich: deux clientes d'une brocante trouvent 20'000 francs entre deux coussins

Top