Le directeur général de la banque Reyl inculpé pour blanchiment de fraude fiscale

chargement

Affaire Cahuzac Le directeur général de la banque genevoise Reyl & Cie, François Reyl, a été inculpé à Paris pour blanchiment de fraude fiscale. L'ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac lui avait confié la gestion de son compte caché à l'étranger.

  31.10.2013, 15:34
Pierre Condamin-GerbierCet est un ancien cadre de la banque Reyl & Cie, mise en cause dans l'affaire Jérôme Cahuzac.

Dominique Reyl, fondateur de la banque suisse Reyl, a été inculpé mercredi à Paris pour blanchiment de fraude fiscale, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. L'ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac lui avait confié la gestion de son compte caché à l'étranger.

Mardi, son fils François Reyl, actuel directeur général de la banque basée à Genève, avait été mis en examen pour le même motif. Tous deux étaient convoqués mardi et mercredi pour répondre aux questions des juges d'instruction, qui ont déjà mis en examen Jérôme Cahuzac pour "fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale et faux". Dans ce dossier, son épouse Patricia Cahuzac, avec qui il est en instance de divorce, est également mise en examen pour "fraude fiscale" et "blanchiment de fraude fiscale".

Contrôle judiciaire

Fondateur de l'établissement en 1973, Dominique Reyl est, depuis 2008, président du conseil d'administration de Reyl & Cie. Tout comme pour son fils, son contrôle judiciaire prévoit qu'il a interdiction d'entrer en contact avec les clients de Reyl France, sur le territoire national ou à l'étranger, a précisé la source judiciaire.

La banque n'a pas souhaité réagir jeudi. Mardi soir, après l'audition de François Reyl, elle affirmait avoir démontré "qu'elle a agi en conformité avec les législations et réglementations qui lui sont applicables" en Suisse.

Espionnage économique

La banque fait l'objet d'une autre enquête pour "blanchiment de fraude fiscale". Cette seconde enquête avait été ouverte après les déclarations, le 18 avril devant les magistrats, d'un ancien cadre de Reyl, Pierre Condamin-Gerbier, interrogé comme témoin dans l'affaire Cahuzac. Ancien responsable de l'UMP en Suisse, l'homme avait également affirmé disposer d'une liste d'une quinzaine de noms d'ex-ministres ou actuels ministres français détenteurs d'un compte en Suisse.

La banque Reyl a déposé plainte pour vol, falsification de document et violation du secret professionnel et commercial. Soupçonné d'espionnage économique, Pierre Condamin-Gerbier a été arrêté en Suisse. Depuis, son avocat a démenti l'existence d'une liste d'hommes politiques français ayant un compte en Suisse.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

En déficitCoronavirus: près de 7 hôpitaux suisses sur 10 sont tombés dans les chiffres rouges en 2020Coronavirus: près de 7 hôpitaux suisses sur 10 sont tombés dans les chiffres rouges en 2020

Sécurité routièreNez Rouge: près de la moitié des sections n’offriront pas leurs services en fin d’annéeNez Rouge: près de la moitié des sections n’offriront pas leurs services en fin d’année

ConstatéSanté: les virus saisonniers prolifèrent à nouveau en SuisseSanté: les virus saisonniers prolifèrent à nouveau en Suisse

live
En directCoronavirus: la Suisse s'intéresse au mélange des vaccins Pfizer et ModernaCoronavirus: la Suisse s'intéresse au mélange des vaccins Pfizer et Moderna

A la uneRevue de presse: 3e dose, vols de Swiss, Credit Suisse… les titres de ce dimancheRevue de presse: 3e dose, vols de Swiss, Credit Suisse… les titres de ce dimanche

Top