02.08.2015, 19:52

Le débat gravite autour de l'atome

chargement

Alors que la centrale de Fukushima émet toujours une très forte radioactivité, la question du nucléaire a continué ce week-end à alimenter les discussions politiques suisses. Moins pressés que leurs partis par la perspective des élections, les conseillers fédéraux bourgeois n'ont pas encore totalement abandonné l'atome. «Je ne suis pas encore arrivé à la conclusion que nous devrions renoncer à la technologie nucléaire mais je la considère avec des yeux différents», a déclaré le ministre libéral-radical de l'économie Johann Schneider-Ammann. Une position qui rejoint celle de Doris Leuthard. La ministre PDC de l'énergie et de l'Environnement a prévenu que l'énergie coûtera plus cher, que l'on maintienne une option nucléaire ou que l'on investisse dans les énergies renouvelables et les économies d'énergie.

Mercredi, le Conseil fédéral a décidé d'examiner trois scénarios sur la politique énergétique de la Suisse. Un seul prévoit le maintien du nucléaire avec un éventuel remplacement plus rapide des trois centrales atomiques les plus anciennes. Les deux autres sont axés sur le non-remplacement des centrales existantes à la fin de leur période d'exploitation ou sur un arrêt anticipé.

Doris Leuthard a admis qu'à l'heure actuelle, il serait «assurément difficile» de faire accepter une nouvelle centrale nucléaire par la population.

A sept mois des élections fédérales, les partis de droite sont davantage soumis à la pression.

Le PLR avait indiqué quelques jours après la catastrophe japonaise qu'il faudra désormais compter sans l'atome. Samedi, lors de l'assemblée du PDC, le président du parti Christophe Darbellay a estimé que la question n'est plus de savoir si on va sortir du nucléaire, mais quand et comment.

A l'UDC, les positions en faveur du nucléaire semblent plus fermes. Le conseiller fédéral Ueli Maurer a rappelé que la Suisse ne peut pas à court et moyen terme se passer du nucléaire. De leur côté, les Démocrates Suisses ont adopté une résolution visant une sortie par étapes de l'atome.

A gauche en revanche, on refuse d'attendre. En congrès à Zurich, les socialistes ont exigé un plan pour l'arrêt des cinq réacteurs atomiques suisses et l'interdiction de construire toute nouvelle centrale. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
directCoronavirus: baisse inédite des hospitalisations en soins intensifs en ItalieCoronavirus: baisse inédite des hospitalisations en soins intensifs en Italie

CirculationSchwyz: plusieurs accidents de moto malgré l’appel à rester à la maisonSchwyz: plusieurs accidents de moto malgré l’appel à rester à la maison

Plusieurs accidents de moto à Schwyz

Malgré la solide recommandation d’éviter les sorties deux roues et de manière générale de rester à la maison, le canton...

  04.04.2020 18:54

infographieCoronavirus: les chiffres de la pandémie en Suisse et dans le mondeCoronavirus: les chiffres de la pandémie en Suisse et dans le monde

Accident de circulationMort du conducteur d’un convoi agricoleMort du conducteur d’un convoi agricole

Mort du conducteur d’un convoi agricole

Un accident de la circulation a coût la vie au conducteur d’un convoi agricole vendredi soir sur une route de montagne...

  04.04.2020 11:37


Top