26.10.2016, 14:59

Le Conseil fédéral rejette l'initiative Rasa qui veut annuler les effets du 9 février, mais va lui proposer un contre-projet

chargement
Les initiants veulent sortir de l'impasse dans laquelle se trouvent selon eux les relations entre la Suisse et l'Union européenne.

immigration Après le vote du 9 février 2014 sur l'immigration de masse, Rasa, une initiative populaire a été lancée pour demander de supprimer ses effets dans la constitution. Le Conseil fédéral est opposé à cette démarche, mais il va proposer un contre-projet l'an prochain.

Le Conseil fédéral rejette l'initiative Rasa ("Sortons de l'impasse") qui propose aux Suisses de biffer purement et simplement l'article constitutionnel sur l'immigration de masse. Il a décidé mercredi de la combattre avec un contre-projet direct, mais n'en définira le contenu que l'an prochain.

Le gouvernement veut en effet attendre que le Parlement ait adopté une solution pour appliquer l'initiative de l'UDC. Comme les initiants, il estime que la Suisse a besoin de relations stables et favorables avec l'UE et que le maintien des accords bilatéraux est essentiel.

Pour des raisons tenant au fonctionnement démocratique, le Conseil fédéral est cependant opposé à ce que l'on revienne sur le résultat d'une votation populaire après un laps de temps si court. Il recommande donc le rejet de l'initiative.

L'abrogation du nouvel article constitutionnel réglerait le conflit fondamental entre les dispositions sur l'immigration et l'accord sur la libre circulation des personnes, mais il annulerait le mandat que le peuple et les cantons ont conféré au Conseil fédéral de gérer et limiter l'immigration.

Même si celle-ci est en baisse, il faut continuer à mettre en oeuvre des mesures de gestion ciblée, argumente l'exécutif. Le potentiel de la main d'oeuvre résidente doit être pleinement mis à profit.

Gagner du temps

La décision permet au gouvernement de gagner du temps. Si le Parlement trouve une solution pour appliquer l'initiative de l'UDC compatible avec les accords bilatéraux, les partisans de Rasa pourraient retirer leur texte. Le Conseil fédéral entend décider de la teneur de son "éventuel contre-projet direct" dans le délai légal, soit d'ici au 27 avril 2017.

Le suspense va durer. Le Conseil des Etats doit trancher en décembre et valider ou non la mise en oeuvre "light" de l'initiative UDC préconisée par le National. En cas de forte immigration, le Conseil fédéral pourrait obliger les employeurs à communiquer les postes vacants aux offices régionaux de placement afin que la main d'oeuvre résidente soit informée d'abord.

Si cela ne suffit pas à contenir l'immigration, d'autres mesures pourraient être prises, mais pas sans l'accord de l'UE si elles enfreignent l'accord sur la libre circulation. Elles devraient en effet obtenir l'aval du comité mixte réunissant la Suisse et l'UE.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

diplomatieImmigration de masse: la solution de la "préférence nationale light" inquiète l'Union européenneImmigration de masse: la solution de la "préférence nationale light" inquiète l'Union européenne

menaceL'Union européenne émet un avis juridique sur l'application de l'initiative sur l'immigration de masseL'Union européenne émet un avis juridique sur l'application de l'initiative sur l'immigration de masse

PolitiqueLe Conseil des Etats va se pencher à son tour sur l'immigration de masseLe Conseil des Etats va se pencher à son tour sur l'immigration de masse

9 févrierImmigration de masse: la mise en application via des contingents, mais seulement si Bruxelles est d'accordImmigration de masse: la mise en application via des contingents, mais seulement si Bruxelles est d'accord

dialogueImmigration de masse: Johann Schneider-Ammann et Jean-Claude Juncker en débattent à ZurichImmigration de masse: Johann Schneider-Ammann et Jean-Claude Juncker en débattent à Zurich

Top