14.12.2019, 00:01

Le compte à rebours est lancé

Premium
chargement
L’astrophysicien Willy Benz explique le fonctionnement du satellite Cheops au centre d’essais Ruag Space, à Zurich, où a été testé l’instrument, l’été dernier.
Par propos recueillis Pascal FLeury

ESPACE Jour J-3 pour le lancement du télescope suisse Cheops, qui permettra de caractériser les exoplanètes. Les explications de l’astrophysicien Willy Benz, un des pères du projet.

Le contexte

A moins d’un imprévu de dernière minute, le télescope spatial suisse Cheops sera mis en orbite mardi prochain, à bord d’une fusée Soyouz lancée depuis Kourou, en Guyane française. Il accompagnera un satellite italien et cinq petits Cube Sats. Ce projet à 100 millions d’euros de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de la Suisse, placé sous la houlette de l’Université de Berne, avec la collaboration de l’Université de Genève,...

À lire aussi...

TraçageTransport aérien: pas d’isolement pour le personnel de Swiss en cas d’alerte SwissCovidTransport aérien: pas d’isolement pour le personnel de Swiss en cas d’alerte SwissCovid

PréventionSanté: les cas d'encéphalite à tiques explosentSanté: les cas d'encéphalite à tiques explosent

JusticeAffaire FIFA: Jérôme Valcke échoue dans ses demandes de récusation du MPCAffaire FIFA: Jérôme Valcke échoue dans ses demandes de récusation du MPC

live
En directCoronavirus: 105 nouveaux cas en SuisseCoronavirus: 105 nouveaux cas en Suisse

MeurtreBâle: une septuagénaire avoue avoir tué un écolierBâle: une septuagénaire avoue avoir tué un écolier

Top