Le casse-tête du retour des terroristes

chargement

SÉCURITÉ Selon l’expert Jean-Paul Rouiller, Berne doit décider du sort réservé aux voyageurs suisses du djihad.

Par Sevan Pearson
 14.02.2019, 00:01
Lecture: 4min
Premium
D’après Jean-Paul Rouiller, le fort recul du groupe Etat islamique sur le terrain (photo), les politiques de prévention et la coordination entre les différents pays européens ont permis d’empêcher de nombreux départs au djihad.

Depuis samedi, les Forces démocratiques syriennes, soutenues par la coalition internationale emmenée par Washington, ont lancé une vaste offensive. Leur but: s’emparer de la dernière poche du groupe Etat islamique dans l’est de la Syrie. La fin proche du «califat» relance la question du devenir des voyageurs du djihad suisses avec toujours plus d’acuité. Sont-ils morts? Ou prisonniers? Combien...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: le festival Rock Oz'Arènes annule son édition 2021Coronavirus: le festival Rock Oz'Arènes annule son édition 2021

RéponseLa loi sur le CO2 n'impliquera pas forcément des coûts en plus pour tousLa loi sur le CO2 n'impliquera pas forcément des coûts en plus pour tous

AutorisationEnlèvement de la petite Mia: la mère sera extradée en France dans les prochains joursEnlèvement de la petite Mia: la mère sera extradée en France dans les prochains jours

En chiffresPeu d’élèves redoublent au degré primaire en SuissePeu d’élèves redoublent au degré primaire en Suisse

ConclusionsCoronavirus et achat des masques: l’armée suisse n’a pas commis de fautes gravesCoronavirus et achat des masques: l’armée suisse n’a pas commis de fautes graves

Top