08.11.2018, 13:46

La ville de Genève publie les note de frais des 10 dernières années de ses conseillers administratifs

chargement
Le conseil administratif de la ville de Genève a été poussé à jouer la transparence totale.

 08.11.2018, 13:46 La ville de Genève publie les note de frais des 10 dernières années de ses conseillers administratifs

transparence Secouée par l'affaire des notes de frais exorbitants de ses conseillers administratifs, la ville de Genève a publié jeudi les montants attribués entre 2007 et 2017.

"Par souci de transparence", le Conseil administratif de la Ville de Genève a rendu publique jeudi la liste exhaustive des frais de ses membres entre 2007 et 2017. Le socialiste Manuel Tornare remporte la palme.

L'analyse des dix dernières années a été demandée par le Bureau du Conseil municipal à la Cour des Comptes. Suite à une fuite mercredi à la RTS, la Ville de Genève a transmis les documents jeudi aux médias, non sans dire sa "plus vive réprobation" face à cette indiscrétion.

Ceux-ci révèlent les notes de frais de huit élus qui ont siégé à entre 2007 et 2017. Les plus élevées sont celles du socialiste Manuel Tornare, qui a quitté le Conseil administratif en 2011. Il a dépensé en moyenne plus de 40'000 francs par année, et remporte la palme des frais de transport.

Contrôlé

Interviewé par le 19:30 de la RTS mercredi, le conseiller national souligne que ses frais de transport ont subi deux contrôles internes dans son département et par la mairie. "Je n'avais pas de carte de crédit et j'ai un vieux truc qui est un portable", a-t-il dit.

Concernant ses frais de transport, l'élu explique avoir dû se rendre plusieurs fois à Shanghai dans le cadre de l'Exposition universelle, pour l'organisation du pavillon Genève-Bâle-Zurich. Pour les frais de bouche, le socialiste affirme avoir souvent été sollicité par "des mécènes recommandables" et avoir fait gagner de l'argent à la Ville.

Des pics en année de mairie

Mis sur la sellette par la Cour des comptes, Guillaume Barazzone suit avec une moyenne de 38'000 francs par. Le PDC a d'ores et déjà remboursé plus de 50'000 francs à la Ville. Le maire Sami Kanaan figure au troisième rang avec 27'000 francs de frais annuels moyens, avec un pic avec près de 50'000 francs en 2015, année de sa mairie.

Quant à Pierre Maudet, qui fut membre du Conseil administratif avant d'être élu au Conseil d'Etat en 2012, son décompte fait état de 22'000 francs en moyenne par année. Une pointe est constatée l'année de sa mairie, avec près de 13'000 francs de frais de téléphone. Dans son communiqué, la Ville rappelle que "les années de mairie impliquent des frais professionnels accrus".

Les moins dépensiers sont Rémy Pagani d'Ensemble à gauche (19'000 francs annuels en moyenne) et la socialiste Sandrine Salerno (moins de 14'000 francs).

ATS

À lire aussi...

polémiqueGenève - notes de frais: perquisitions dans les bureaux de plusieurs conseillers administratifs de la villeGenève - notes de frais: perquisitions dans les bureaux de plusieurs conseillers administratifs de la ville

RapportGenève: l’élu de la ville Guillaume Barazzone admet des frais professionnels excessifsGenève: l’élu de la ville Guillaume Barazzone admet des frais professionnels excessifs

PolémiqueConseil des Etats: pas de nouveau mandat pour Géraldine SavaryConseil des Etats: pas de nouveau mandat pour Géraldine Savary

Financement politiqueVaud: le milliardaire Frederik Paulsen a financé la campagne de Géraldine Savary deux foisVaud: le milliardaire Frederik Paulsen a financé la campagne de Géraldine Savary deux fois

GenèveGenève – notes de frais: une centaine de personnes manifeste contre les membres de l’exécutifGenève – notes de frais: une centaine de personnes manifeste contre les membres de l’exécutif

polémiqueNotes de frais à Genève: le maire Sami Kanaan promet de réduire ses dépensesNotes de frais à Genève: le maire Sami Kanaan promet de réduire ses dépenses

Top