27.11.2018, 10:27

La plus grande patinoire à ciel ouvert de Suisse à Bienne

chargement
La patinoire est accessible jusqu'au 15 février.

Glisse Dès samedi et jusqu'au 15 février, une patinoire à ciel ouvert de 2200 m2 est accessible à Bienne.

La population biennoise pourra à nouveau profiter gratuitement de la plus grande patinoire à ciel ouvert de Suisse depuis samedi et jusqu'au 15 février 2019. La surface de glace s'étend sur plus de 2200 m2.

Cette infrastructure occupera, comme lors de la première édition l'an dernier, un emplacement privilégié entre la Coupole du centre autonome de jeunesse et le Palais des Congrès. Le site sera ouvert tous les jours de 10h à 22h.

Initiative citoyenne

Jusqu'à 70'000 visiteurs sont attendus, indiquent les porteurs du projet "Eisplanade" sur leur site internet. Des matinées seront spécialement dédiées aux jardins d'enfants et aux classes scolaires. Environ 6000 enfants ou écoliers profiteront de cette patinoire naturelle.

Cette installation a pu voir le jour grâce à une initiative citoyenne, qui a reçu le soutien de sponsors et de mécènes. La manifestation avait rencontré un grand succès dans la cité bilingue l'an dernier.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

TRANSPORTSLes CFF et le BLS ont perçu trop d’indemnitésLes CFF et le BLS ont perçu trop d’indemnités

CLIMATL’hiver le plus doux  en Suisse depuis 1864L’hiver le plus doux  en Suisse depuis 1864

JackpotEuro Millions: un joueur remporte près de 71,5 millions de francsEuro Millions: un joueur remporte près de 71,5 millions de francs

live
EpidémieCoronavirus: des manifestations qui passent à la trappe, premier cas décelé en ValaisCoronavirus: des manifestations qui passent à la trappe, premier cas décelé en Valais

opinion"En faire trop ou trop peu", l'éditorial de Stéphane Devaux"En faire trop ou trop peu", l'éditorial de Stéphane Devaux

"En faire trop ou trop peu"

Il vaut sans doute mieux en faire un peu trop que pas assez pour empêcher un virus de se propager, note Stéphane Devaux...

  28.02.2020 19:45
Premium

Top