La hausse d'immigrés attise les passions

chargement

Le 1er mai, la libre circulation sera complète pour huit pays européens. La pression migratoire pourrait par conséquent s'intensifier. L'initiative Ecopop veut freiner le mouvement.

Par BERNE, CHRISTIANE IMSAND
  29.04.2011, 12:16

Dès la semaine prochaine, les ressortissants de huit des dix Etats qui ont adhéré à l'Union européenne (UE) en 2004 bénéficieront pleinement de la libre circulation des personnes. La période transitoire qui permettait à la Suisse de maintenir des restrictions à l'accès au marché du travail prend fin le 1er mai pour la Tchéquie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, la Pologne, la Slovénie et la Slovaquie.

Compte tenu de l'évolution démographique récente, cette situation renforce les craintes d'une augmentation incontrôlée de la population. Et pas seulement au sein de l'UDC. Le 13 avril dernier, le Conseil national a adopté par 96 voix contre 59 une motion de l'UDC grison Christoffel Brändli qui charge le Conseil fédéral de proposer des mesures «pour corriger l'évolution observée au cours des dernières années en matière d'immigration». Seuls les socialistes et les Verts s'y sont opposés.

Le texte de la motion ne précise pas les mesures qui doivent être prises. Par contre, l'Association alémanique Ecopop (écologie et population) a une réponse toute prête. Elle commencera dès mardi prochain à récolter des signatures pour son initiative qui veut réduire l'augmentation de la population étrangère. En vertu du texte soumis par les initiants, le solde migratoire ne pourrait pas excéder 0,2% par an sur une moyenne de trois ans.

Négocier avec Bruxelles

Selon le porte-parole d'Ecopop, Albert Fritschi, cela équivaut à 20 à 25 000 personnes par an. «Cela donne une marge de manœuvre suffisante à l'économie», affirme-t-il. «Il faudra néanmoins renégocier l'accord sur la libre circulation pour être en mesure d'atteindre cet objectif.» Selon lui, les pays membres de l'UE qui assistent à une fuite des cerveaux ont tout intérêt à entrer en matière.

Les chiffres publiés hier par l'Office fédéral de la statistique montrent que la population s'accroît effectivement à un rythme soutenu depuis l'introduction de la libre circulation. A la fin de l'année 2010, la population résidente permanente se montait à 7,866 millions d'habitants, soit un accroissement de 80 700 personnes par rapport à 2009, dont 52 400 étrangers. Cette croissance de 1% est comparable aux augmentations enregistrées en 2009 et 2007.

En 2008, année record, la population s'était accrue de 141 000 personnes. Il faut remonter au début des années 1960 pour trouver un chiffre supérieur. A ce rythme là, le scénario démographique moyen qui prévoyait pour la Suisse une population de neuf millions d'habitants en 2060 pourrait se concrétiser beaucoup plus rapidement que prévu.

Le Conseil fédéral tente de calmer le jeu

Pour Christoffel Brändli, les problèmes qui en découlent sont nombreux. Il cite en vrac le sentiment d'insécurité de la population, les problèmes d'intégration, l'explosion des prix de l'immobilier et le mitage du territoire. Le Conseil fédéral tente de calmer le jeu en montrant que l'immigration est liée à la demande de main-d'œuvre et que les Européens venus travailler en Suisse sont particulièrement qualifiés. Un point de vue partagé par Economiesuisse qui estime que la situation est à l'avantage de la Suisse.

Pour Ecopop, c'est surtout la pression exercée sur les ressources naturelles qui pose problème. Elle se sent à cet égard plus proche des Verts libéraux que de l'UDC. Pour marquer la différence, Albert Fritschi précise que les Réfugiés ne sont pas touchés par l'initiative. Chez les Verts, les sympathisans ont été rappelés à l'ordre par le président du parti, Ueli Leuenberger, pour qui les thèses d'Ecopop sentent le «réchauffé». Selon lui, le débat va inévitablement transformer les étrangers en boucs émissaires.

Pas de relais en Suisse romande

Encore faut-il qu'Ecopop parvienne à récolter les 100 000 signatures nécessaires à l'aboutissement de son initiative. Aucun parti ne veut être associé à ce projet, pas même l'UDC qui a ses propres marmites sur le feu. «Nous avons tenté en vain de former un groupe parlementaire supra partisan», reconnaît Albert Fritschi. En outre, le comité d'initiative n'a pas encore de relais en Suisse romande. Les Romands seraient néanmoins tout aussi sensibles que les Alémaniques à la problématique soulevée. «Preuve en est le succès du Mouvement des citoyens genevois.»

 

L'étrange cas du Jura

L'augmentation de la population ne s'explique pas seulement par les migrations mais aussi par la prolongation de l'espérance de vie. Depuis 1950, le nombre de centenaires double quasiment tous les dix ans. Entre 2000 et 2010, leur nombre est passé de 787 à 1300, soit une augmentation de 65,2%. L'égalité n'est pas de mise dans ce domaine. On compte 1100 femmes centenaires pour seulement 200 hommes.

Le vieillissement est particulièrement marqué dans les cantons du Tessin, les deux Bâle et Schaffhouse qui comptent plus de 31 personnes âgées de 65 ans ou plus pour 100 personnes en âge de travailler (20 à 64 ans). Le Jura suit de près avec un rapport de dépendance de 30,9. Curieusement, le Jura est aussi l'un des cantons qui compte le plus de jeunes par rapport aux personnes en âge de travailler. L'Office fédéral de la statistique (OFS) dénombre 39,5 personnes de moins de 20 ans pour 100 personnes actives.

C'est un cas unique en Suisse qui implique de lourdes charges en matière de formation et de prise en charge des personnes âgées. Comme la population jurassienne décroît, l'OFS avance l'hypothèse que les familles sont nombreuses mais que les célibataires en âge de travailler quittent le canton. Neuchâtel se rapproche dangereusement de cette situation tandis que Fribourg bénéficie d'une situation beaucoup plus confortable avec un nombre de jeunes supérieur à la moyenne et la plus faible proportion de retraités du pays. Par contre, le Valais est dans la moyenne. / cim


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DrameIncendie: un appartement en feu fait une victime à ZurichIncendie: un appartement en feu fait une victime à Zurich

live
En directCoronavirus: les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre n'auront plus besoin de faire un testCoronavirus: les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre n'auront plus besoin de faire un test

Mesures sanitairesLes nouvelles règles aux frontières dès ce lundi 20 septembre en une infographieLes nouvelles règles aux frontières dès ce lundi 20 septembre en une infographie

De nouveauSuisse-UE: visite de travail de la secrétaire d’Etat après l’échec de l’accord-cadreSuisse-UE: visite de travail de la secrétaire d’Etat après l’échec de l’accord-cadre

IL S’EST PASSÉ QUOI?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce vendredi 17 septembreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce vendredi 17 septembre

Top