25.10.2018, 11:00

L’OFS sous-estime l’impact de la migration sur l’évolution de la population

chargement
L'OFS publie tous les cinq ans trois scénarios d’évolution de la population, largement utilisés pour la planification dans différents domaines politiques.

statistiques Dans un rapport publié jeudi, la commission de gestion du Conseil des Etats révèle que l’Office fédéral de la statistique (OFS) a sous-estimé ces dernières années l’impact de la migration sur l’évolution de la population, ce qui peut avoir des conséquences importantes sur la planification politique.

L’Office fédéral de la statistique (OFS) a sous-estimé ces dernières années l’impact de la migration sur l’évolution de la population. La commission de gestion du Conseil des Etats appelle le Conseil fédéral à remédier au problème, tout en reconnaissant que ces pronostics sont difficiles à élaborer.

L’OFS publie tous les cinq ans trois scénarios d’évolution de la population, largement utilisés pour la planification dans différents domaines politiques. Face aux critiques, la commission s’est penchée sur la précision et l’utilisation de ces outils.

Dans un rapport publié jeudi, elle révèle qu’entre 2002 et 2010 l’office a sous-estimé de 0,9% l’évolution de la population. En comparaison, la Norvège a ciblé 0,6% trop bas alors que l’Autriche a surestimé le phénomène de 0,4% et le Liechtenstein de 0,5%.

En Suisse, le problème s’explique essentiellement par une sous-estimation de plus de 40% du solde migratoire. Selon la commission, ce manque de précision peut avoir des conséquences importantes sur la planification politique et porter atteinte à la crédibilité de l’OFS auprès du grand public.

A perfectionner

Tout en remarquant que les scénarios se sont améliorés entre 2010 et 2015, l’organe de surveillance parlementaire invite le gouvernement à perfectionner continuellement les pronostics des flux migratoires et à échanger les expériences avec les autres pays.

La commission reconnaît toutefois que ces hypothèses sont difficiles à formuler. La migration dépend de nombreux facteurs économiques et politiques susceptibles de varier à court terme. Les scénarios de 2015 ont par exemple été établis dans le contexte très incertain de la votation sur l’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse.

Scénarios cantonaux

Les scénarios cantonaux, calculés sur la base des hypothèses nationales, pourraient quant à eux être améliorés, grâce à une intégration accrue et suffisamment tôt des cantons dans leur élaboration. D’autres acteurs (offices fédéraux, experts, représentants externes) pourraient y être associés.

Une publication de scénarios de l’OFS à l’échelle des districts ou communes n’est pas jugée réaliste par la commission. L’organe invite toutefois le Conseil fédéral à examiner dans quelle mesure certaines données régionales disponibles au sein de l’administration pourraient s’avérer pertinentes pour les cantons.

L’Office fédéral du développement territorial dispose de telles informations concernant le trafic, incluant des paramètres tels que les capacités des zones à bâtir et l’évolution du prix des logements. Dernière recommandation de la commission: le Conseil fédéral doit examiner la possibilité de développer davantage les outils digitaux interactifs liés aux scénarios de l’OFS.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SociétéSociété: plus de 7% de la population suisse était touchée par la pauvreté en 2016Société: plus de 7% de la population suisse était touchée par la pauvreté en 2016

IntégrationConditions de vie: la population issue de la migration moins bien lotie que les SuissesConditions de vie: la population issue de la migration moins bien lotie que les Suisses

DémographiePopulation: hausse du nombre de décès en 2017 à cause de la grippePopulation: hausse du nombre de décès en 2017 à cause de la grippe

Top