31.05.2018, 09:43

L’argent liquide est le moyen de paiement le plus utilisé en Suisse

chargement
Les personnes sondées ont en moyenne 133 francs en poche. Les billets de 10 et de 20 francs sont les plus fréquemment échangés.

Politique monétaire Selon une enquête de la Banque nationale suisse, l'argent liquide reste le moyen de paiement le plus utilisé par les Suisses. Par contre, on s'en sert pour de petites sommes. Le choix du moyen de paiement dépend aussi parfois du lieu où on se trouve.

Les Suisses restent attachés aux espèces sonnantes et trébuchantes. L’argent liquide est le moyen de paiement le plus utilisé par les ménages, selon une enquête de la Banque nationale suisse (BNS). Le numéraire représente 70% des transactions, mais comme il s'agit surtout de faibles sommes, seulement 45% du montant total.

En moyenne, il s'effectue 1,6 transaction par jour, d'un montant de 41 francs, selon les résultats du sondage de la BNS publié jeudi. La majorité des opérations concernent des paiements inférieurs à 20 francs et 2% sont supérieures à 200 francs.

L'institut d'émission a mené une enquête, première du genre, à l’automne 2017 afin de mieux connaître les habitudes de paiement dans le pays. Quelque 2000 personnes y ont participé, en consignant une semaine durant les détails de leurs paiements. Au total, plus de 22'500 transactions ont été recensées.

Argent en poche

Le numéraire est plébiscité pour sa large acceptation et ses coûts limités. Les personnes sondées ont en moyenne 133 francs en poche. Les billets de 10 et de 20 francs sont les plus fréquemment échangés, les grosses coupures, de 200 et 1000 francs, surtout pour des achats moins fréquents mais coûteux, comme une voiture, ou pour régler des factures aux guichets de la Poste.

Les ménages suisses disposent d'environ deux instruments de paiement scripturaux, appréciés pour les aspects de sécurité. La carte de débit (carte Maestro/EC, carte PostFinance) s'avère de loin la plus populaire. Parmi les transactions saisies, 22% sont réalisées par ce moyen, contre 5% par carte de crédit.

Les applications ou le paiement sans contact - destinés essentiellement à de petits montants - restent par contre très peu répandus. Vu la fidélité des Suisses au cash, ces nouvelles méthodes devraient à terme remplacer plutôt les autres moyens sans numéraires existants.

Combien et où?

Le choix du moyen de paiement dépend donc du montant. Espèces en deçà de 50 francs, carte de débit jusqu'à 200 francs et carte de crédit au-delà. Mais selon le lieu où on se trouve, l'un ou l'autre instrument sera mieux accepté, ou simplement plus facile à utiliser.

La BNS constate aussi des différences selon l'âge et les revenus. Les 55+ ans et les personnes à faibles revenus paient davantage en liquide. Les 15-34 ans et les ménages à revenus élevés privilégient les paiements par carte. Au niveau des régions, c'est au Tessin que le numéraire a la plus forte cote.

En comparaison internationale, les habitudes de paiements en Suisse se situent à la croisée des cultures, observe les enquêteurs de la BNS. Dans la zone euro, les pays germanophones et ceux d’Europe du Sud recourent beaucoup plus à l’argent liquide que les pays francophones et ceux d’Europe du Nord.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

high-techReligion connectée: payer la quête avec une carte de crédit sans contact, c'est possible à ParisReligion connectée: payer la quête avec une carte de crédit sans contact, c'est possible à Paris

ConsommationConsommation: près de la moitié des Suisses utilisent le paiement sans contactConsommation: près de la moitié des Suisses utilisent le paiement sans contact

Top