03.08.2015, 09:20

L'achat des futurs avions de combat tourne à l'acrobatie

chargement
Par Serge Gumy

Le peuple aura sans doute le dernier mot quant à l'achat de 22 nouveaux avions de combat. Le Parti socialiste suisse soumettra samedi à sa base l'idée du lancement d'une initiative populaire dans ce sens, confirme son président, Christian Levrat.

Au Parlement, la droite a habilement manœuvré pour éviter que l'acquisition de nouveaux chasseurs en remplacement de la flotte des Tigers puisse faire l'objet d'un référendum et d'une votation incertaine. Concrètement, elle a relevé le budget annuel de l'armée à cinq milliards, y compris les crédits destinés aux avions de combat. Or, le budget de la Confédération est de la seule compétence du Parlement; le peuple n'a pas son mot à dire.

Hier, le Conseil des Etats s'est rallié comme attendu au modèle de financement concocté par le National. Jusque-là, pourtant, les sénateurs avaient milité pour une enveloppe financière spéciale pour les 22 jets, qui, elle, aurait été soumise au référendum facultatif. Une exigence que les Etats ont laissé tomber hier, après un débat nourri et un vote assez serré (24 voix à 18). Bien que prise de vitesse au Parlement, la gauche ne s'avoue pas vaincue et s'apprête donc à en appeler au peuple. «La décision du Parlement d'augmenter le budget de l'armée va nous contraindre à faire des économies ailleurs», prédit Christian Levrat.

Des coups de rabot

Le Conseil fédéral n'a pour l'heure esquissé aucune piste. Mais selon le président du PS, quatre domaines risquent des coups de rabot: l'agriculture, les lignes de transport régional, la formation et la recherche, et l'aide au développement. «C'est assez piquant que l'on doive couper dans la coopération pour acheter des armes», grince le Gruérien.

Qui poursuit: «Ce qui me met en colère, c'est non seulement que la droite contourne le peuple, mais aussi qu'elle n'a pas le courage de dire comment elle compte financer ces avions de combat. Cela dit, je me réjouis d'entendre l'UDC expliquer aux paysans qu'elle veut réduire de 10% leurs paiements directs.» Une fois reçu l'accord de principe de sa base samedi, le PS devrait rédiger un texte et lancer la récolte des 100 000 signatures nécessaires d'ici à la fin de l'année.

Le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSSA) devrait se joindre à l'opération. Le GSSA qui a retiré il y a un an une initiative populaire exigeant un moratoire jusqu'en 2019 sur l'achat de nouveaux avions de combat... Mais pour clouer les chasseurs au sol, la gauche devra faire vite. La première tranche pour l'achat des avions devrait être servie en 2013 ou 2014.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SuisseAffaire Crypto: un dossier perdu par «inadvertance» a été retrouvéAffaire Crypto: un dossier perdu par «inadvertance» a été retrouvé

EtudeComportement: les enfants bilingues gesticulent autrement et se font mieux comprendreComportement: les enfants bilingues gesticulent autrement et se font mieux comprendre

DécisionJustice: pas d'impôt sur le tabac pour les fleurs de cannabisJustice: pas d'impôt sur le tabac pour les fleurs de cannabis

TraficAutos électriques: quelle tendance en Suisse?Autos électriques: quelle tendance en Suisse?

EpidémieCoronavirus: le salon de l'auto sur le qui-viveCoronavirus: le salon de l'auto sur le qui-vive

Top