26.02.2019, 00:01

L’accord casse-tête est mal en point

Premium
chargement
C’est au sein du Parti libéral-radical – Hugues Hiltpold (à g.) et Beat Walti, vice-président et président du groupe parlementaire, accompagnent la présidente du parti, Petra Gössi – que les opinions sont les plus favorables à l’accord.

SUISSE-EUROPE Dans la Berne fédérale, on intègre toujours plus le scénario d’un échec du traité institutionnel avec l’UE.

C’est la quadrature du cercle. Le projet d’accord-cadre institutionnel entre la Suisse et l’Union européenne (UE) est mal en point. L’alliance contre-nature entre l’UDC eurosceptique et la gauche le prive toujours de majorité politique, sans compter que Bruxelles a exclu de renégocier. Les positions semblent figées. Du coup, dans la Berne fédérale, un scénario (re)circule: ne pas signer l’accord-cadre...

À lire aussi...

EpidémieCoronavirus: cinq Suisses rapatriés, une vingtaine de personnes en quarantaineCoronavirus: cinq Suisses rapatriés, une vingtaine de personnes en quarantaine

RenouveauTransports: les CFF vont moderniser 44 trains InterCityTransports: les CFF vont moderniser 44 trains InterCity

ScandaleAffaire CarPostal: il n'y aura plus d'obligation de rendement pour le transport régionalAffaire CarPostal: il n'y aura plus d'obligation de rendement pour le transport régional

NatureLe bouquetin des Alpes n'est pas forcément tiré d’affairesLe bouquetin des Alpes n'est pas forcément tiré d’affaires

SantéMesures anti-tabac: la Suisse fait figure de mauvais élèveMesures anti-tabac: la Suisse fait figure de mauvais élève

Top