L’accord casse-tête est mal en point

chargement

SUISSE-EUROPE Dans la Berne fédérale, on intègre toujours plus le scénario d’un échec du traité institutionnel avec l’UE.

 26.02.2019, 00:01
Lecture: 4min
Premium
C’est au sein du Parti libéral-radical – Hugues Hiltpold (à g.) et Beat Walti, vice-président et président du groupe parlementaire, accompagnent la présidente du parti, Petra Gössi – que les opinions sont les plus favorables à l’accord.

C’est la quadrature du cercle. Le projet d’accord-cadre institutionnel entre la Suisse et l’Union européenne (UE) est mal en point. L’alliance contre-nature entre l’UDC eurosceptique et la gauche le prive toujours de majorité politique, sans compter que Bruxelles a exclu de renégocier. Les positions semblent figées. Du coup, dans la Berne fédérale, un scénario (re)circule: ne pas signer l’accord-cadre...

À lire aussi...

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 27 févrierCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 27 février

JackpotLoterie: un Suisse empoche 230 millions à l’EuromillionsLoterie: un Suisse empoche 230 millions à l’Euromillions

BURQAInterdiction de la burqa: tour d'horizon des tentatives cantonalesInterdiction de la burqa: tour d'horizon des tentatives cantonales

Rencontre«Je me sens utile, j’adore mon travail!»: portrait de la cheffe de la vaccination à Neuchâtel«Je me sens utile, j’adore mon travail!»: portrait de la cheffe de la vaccination à Neuchâtel

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 26 févrierCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 26 février

Top