06.02.2018, 13:11

JO 2026: lancement de la campagne pour la candidature olympique de Sion

chargement
Ils sont 380, de tous horizons, à s'être engagés à promouvoir la candidature olympique de Sion.

La campagne pour le candidature olympique de Sion 2026 est lancée. Pas moins de 380 personnes, dont des sportifs et des politiciens, mais aussi des citoyens anonymes, se mobilisent pour ce projet. Les Valaisans doivent voter en juin sur ce projet.

Vingt et un ans après la dernière votation concernant une candidature olympique, le Valais se lance une nouvelle fois dans l'aventure. La campagne s'est ouverte mardi avec la présentation d'un comité prêt à défendre le projet.

 

Ils sont 380, de tous horizons, à s'être engagés à promouvoir la candidature olympique de Sion. Sportifs, entrepreneurs, politiciens ou simples citoyens, tous se mobilisent pour ce "projet fédérateur qui doit propulser le Valais dans le 21e siècle", a déclaré le directeur de la Chambre valaisanne de commerce et d'industrie Vincent Riesen lors d'une présentation.

 

"Seuls les Valaisannes et Valaisans sont capables de voter oui aux Jeux Olympiques", a déclaré le conseiller aux Etats bernois Hans Stöckli, vice-président du comité de candidature Sion 2026. La question est de savoir si le Valais peut financer ces jeux, a dit M. Stöckli. La réponse est "oui, c'est gratuit", a-t-il déclaré.

Un vote de portée nationale

Seuls les coûts de sécurité et d'infrastructures non liés directement aux JO sont à la charge du canton. La totalité des frais est prise en charge par la Confédération, a déclaré M. Stöckli. "Avec votre votation, vous jouez la carte Suisse". Si le résultat est largement positif, Hans Stöckli imagine mal les Chambres fédérales refuser le financement fédéral.

Plusieurs orateurs se sont succédé au micro pour vanter le projet. Pour tous, les Jeux Olympiques insuffleront une dynamique nouvelle dans le canton. Ils seront un accélérateur de projets et s'inscrivent dans les besoins de développement du Valais.

Le 10 juin, l'électorat valaisan devra se prononcer sur une participation financière du canton d'un montant maximum de 100 millions de francs. Elle est destinée à financer des infrastructures pérennes de 60 millions de francs. Le solde est prévu pour la prise en charge des frais de sécurité. Le Parlement cantonal en débattra lors de sa session de mars.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

interviewJO 2026 en Suisse: Guy Parmelin "optimiste" malgré un timing serréJO 2026 en Suisse: Guy Parmelin "optimiste" malgré un timing serré

Top