08.12.2017, 00:01

Jacqueline de Quattro: accusations dénuées de fondement

Abonnés
chargement
Le Conseil d’Etat a tranché, hier: la conseillère d’Etat vaudoise Jacqueline de Quattro n’a pas fait preuve de favoritisme envers le groupe Orllati.

 08.12.2017, 00:01 Jacqueline de Quattro: accusations dénuées de fondement

Par Lausanne, jérôme cachin

VAUD Le Conseil d’Etat réfute les allégations de conflits d’intérêts entre la magistrate et le groupe Orllati.

Il n’y a aucune raison que la conseillère d’Etat vaudoise Jacqueline de Quattro se voit retirer le dossier des relations entre son département et le groupe de construction Orllati. Jacqueline de Quattro n’est pas en «conflit d’intérêt» avec ce groupe et n’a fait preuve d’aucun «favoritisme» à son égard, dit en substance le Conseil d’Etat vaudois qui a examiné...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top