27.12.2016, 15:04

Incendie à l'aérodrome de Bienne-Kappelen: les causes restent inconnues

chargement
La soixantaine de pompiers avaient rapidement pu maîtriser le sinistre et l'éteindre. Personne n'avait été blessé.

Sinistre Le 3 juillet dernier, un hangar partait en fumée à l'aérodrome de Bienne-Kappelen. Cinq mois plus tard, les causes du sinistre restent inconnues.

Les causes de l'incendie qui a ravagé un hangar de l'aérodrome de Bienne-Kappelen le 3 juillet restent inconnues. L'origine du sinistre n'a pas pu être déterminée avec certitude. L'incendie avait fait pour 3 millions de francs de dégâts.

Aucun indice quant à une cause technique n'a pu être trouvé, a annoncé mardi la police cantonale bernoise. Des investigations complémentaires seront menées.

L'incendie avait éclaté dans la nuit du samedi au dimanche. Des explosions avaient été entendues sur l'aérodrome. A l'arrivée des secours, un hangar et sept avions étaient déjà complètement la proie des flammes.

La soixantaine de pompiers avaient rapidement pu maîtriser le sinistre et l'éteindre. Personne n'avait été blessé.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CORONAVIRUS«Une année,  cela paraît possible»«Une année,  cela paraît possible»

«Une année, cela paraît possible»

Dans quel délai peut-on espérer un médicament? Les réponses de Philippe Widmer, directeur de Vifor Suisse.

  01.04.2020 00:01
Premium

CORONAVIRUSLes assureurs sont sur le pied de guerreLes assureurs sont sur le pied de guerre


live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 31 marsCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 31 mars

EnvironnementPétition sur les semences: pour l'Ofag, «ces biens ne sont pas absolument nécessaires»Pétition sur les semences: pour l'Ofag, «ces biens ne sont pas absolument nécessaires»

Top