25.02.2019, 00:01

Il faut se méfier du connecté

Premium
chargement
La société Kaspersky bloque chaque jour 380 000 maliciels, et l’internet des objets accroît encore les possibilités de vols de données.
Par Pierre-André Sieber

INFORMATIQUE A l’heure de l’internet des objets, un antivirus ne suffit plus à se protéger des attaques.

Paralysie de la boîte mail, blocage de fichiers clients et rançons à verser en bitcoins: chaque année, neuf sociétés sur dix, en Suisse, subissent une cyberattaque. Eugene Kaspersky, le grand patron de Kaspersky Lab, société de cyberdéfense installée depuis peu à Zurich, révélait lors d’un congrès, à Lille, que ses antivirus interceptaient 380 000 codes maliciels (virus) par jour, contre 50 en 1998!

Bref: il y a plus de chance de se faire hacker que cambrioler. «Sur ce marché, qui connaît...

À lire aussi...

POLITIQUELa fierté d’être ancré à gaucheLa fierté d’être ancré à gauche

CORONAVIRUSLa tension monte en SuisseLa tension monte en Suisse

La tension monte en Suisse

Alain Berset annonce de nouvelles mesures pour lutter contre l’apparition du covid-19.

  25.02.2020 00:01
Premium

AUTOMOBILELe lithium-ion côté faceLe lithium-ion côté face

Le lithium-ion côté face

Avec un institut allemand, l’Empa de Dübendorf (ZH) planche sur une batterie de nouvelle génération qui permettrait de...

  25.02.2020 00:01
Premium

RACISMEThéories du complot antisémites en hausseThéories du complot antisémites en hausse

AidesLait: la Confédération a versé trop de subventions pour le contrôle qualitéLait: la Confédération a versé trop de subventions pour le contrôle qualité

Top