«Il faudrait reféminiser la langue», selon le psycholinguiste Pascal Gygax

chargement

ÉGALITÉ Coauteur d’un récent livre sur le sujet, le psycholinguiste Pascal Gygax plaide pour un français inclusif.

  10.06.2021, 00:01
Lecture: 5min
Premium
En 1988, Sandra Nydegger, alors âgée de 21 ans, était la première pompière du canton de Berne. «Parler de «mathématicienne» à des petites filles leur permet ainsi de se projeter dans cette profession», explique Pascal Gygax.

Faut-il «démasculiniser» le français? C’est en tout cas ce que propose un ouvrage paru récemment et coécrit par le psycholinguiste Pascal Gygax de l’Université de Fribourg («Le cerveau pense-t-il au masculin?» Editions Le Robert, 2021). Le chercheur insiste sur l’importance d’une langue inclusive.

Pourquoi appelez-vous à «démasculiniser» le langage?

Pascal Gygax: En n’utilisant que le masculin, on exclut toute une partie de la population qui ne s’identifie pas à la catégorie «homme». Il faudrait commencer par...

À lire aussi...

ManifestationsGrève des femmes: multiples actions prévues partout en Suisse en ce 14 juinGrève des femmes: multiples actions prévues partout en Suisse en ce 14 juin

statistiquesTâches domestiques: les femmes en font toujours 50% de plus que les hommesTâches domestiques: les femmes en font toujours 50% de plus que les hommes

PolémiqueLes sections PLR romandes se mobilisent contre la réforme de l'orthographe rectifiéeLes sections PLR romandes se mobilisent contre la réforme de l'orthographe rectifiée

Top