Horizon Europe: une lettre ouverte demande une participation suisse

chargement

Suisse-UE Près de 20 organisations et réseaux de recherche européens ont signé une lettre ouverte pour prendre part au programme de recherche de l’Union européenne. Les contributions de la Suisse dans la santé, le climat et la technologie quantique sont notamment rappelées.

 27.06.2021, 14:07
18 Etats tiers peuvent en ce moment prendre part sans accord à Horizon Europe.

A l’heure actuelle, 18 Etats tiers peuvent provisoirement prendre part sans accord au programme de recherche de l’Union européenne (UE) Horizon Europe, mais pas la Suisse. Dans une lettre ouverte, une vingtaine d’organisations et de réseaux de recherche européens demandent une participation helvétique.

A la mi-juin, la Commission européenne a approuvé le programme de travail d’Horizon Europe, pour la période de 2021 à 2022. Des fonds à hauteur de 14,7 milliards d’euros (16,1 milliards de francs) sont donc disponibles pour cette période.

A lire aussi : Horizon Europe: «La Suisse n’a pas à être traitée plus mal qu’Israël ou les Iles Féroé»

Comme les accords d’association avec les Etats tiers pour leur participation au programme n’ont pas encore été entièrement négociés, il existe des accords transitoires, ont annoncé les autorités bruxelloises. Ceux-ci sont destinés à garantir que les chercheurs de ces pays puissent déjà participer.

Au total, 18 pays bénéficient de ces accords transitoires. Parmi eux, figurent l’Albanie, le Maroc, la Turquie et le Royaume-Uni. Mais pas la Suisse, selon un document de la Commission européenne. «Les entités juridiques suisses ne sont actuellement pas couvertes par les accords transitoires», est-il précisé.

Chercheurs européens favorables à la Suisse

Près de 20 organisations et réseaux de recherche européens, comme «Science Europe», la «League of European Research Universities», ou l’«Aurora Universities Network» ont signé une lettre ouverte. Celle-ci demande la pleine participation de la Suisse à Horizon Europe.

La missive souligne «qu’il est important de poursuivre la coopération de longue date et mutuellement bénéfique entre l’UE et la Suisse dans le domaine de la recherche et de l’innovation». La Suisse a apporté des contributions importantes dans de nombreux domaines, comme la santé, le climat, ou la technologie quantique.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Suisse-UEHorizon Europe: «La Suisse n’a pas à être traitée plus mal qu’Israël ou les Iles Féroé»Horizon Europe: «La Suisse n’a pas à être traitée plus mal qu’Israël ou les Iles Féroé»

MédiasRevue de presse: coronavirus, accord-cadre et voyages en avion… les titres de ce dimancheRevue de presse: coronavirus, accord-cadre et voyages en avion… les titres de ce dimanche

MARCHÉ DE L’EMPLOIMort de l'accord-cadre avec l'UE: «Nous n’avons  pas fait d’erreur»Mort de l'accord-cadre avec l'UE: «Nous n’avons  pas fait d’erreur»

Suisse-UEGuy Parmelin: «Les obstacles à l’accord-cadre étaient trop élevés»Guy Parmelin: «Les obstacles à l’accord-cadre étaient trop élevés»

MédiasNégociations sur l'accord-cadre: le Conseil fédéral porte plainte pour indiscrétionNégociations sur l'accord-cadre: le Conseil fédéral porte plainte pour indiscrétion

Top