04.02.2020, 16:05

Hôpitaux universitaires de Genève: les locaux des urgences adultes vont s'agrandir

chargement
Le projet coûte près de 45 millions de francs. (Illustration)

Santé Face à l'augmentation croissante des urgences adultes, les HUG vont augmenter la surface de leurs locaux durant les trois prochaines années. Les patients seront pris en charge selon une nouveau processus qui prévoit un accueil par un infirmier spécialisé.

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) démarrent un chantier d'extension des urgences adultes qui durera trois ans. Ce projet, qui doublera la surface occupée par les urgences, est budgété à 44,6 millions de francs, dont 36,6 millions pour les travaux et 8 millions pour les équipements biomédicaux.

Les locaux destinés aux urgences passeront de 4300 m2 à 6650 m2 (+54%), selon un communiqué des HUG diffusé mardi. Les urgences adultes connaissent une progression de fréquentation de 3 à 4% par année. Calibrées actuellement pour 60'000 personnes, ces infrastructures en ont reçu 75'000 en 2019.

Nombre de places doublé

L'agrandissement se fera dans les locaux libérés par les soins intensifs qui ont migré dans le nouveau bâtiment Gustave Julliard. Le nombre de places sera doublé et les box seront élargis pour faciliter le travail des soignants et la présence des accompagnants.

Les HUG misent aussi sur une nouvelle organisation du processus de prise en charge des patients. Mise en place depuis l'été dernier, cette restructuration prévoit un accueil des patients par un infirmier spécialisé qui l'oriente vers le secteur adéquat. Pour les urgences vitales, une équipe médico-soignante réalise les premiers traitements.

Plus de ressources

L'objectif est de réduire le stress des patients qui à ce stade ont déjà vu un médecin et sont informés des raisons de l'attente et de leur plan de soin. La présence de l'équipe médico-soignante simplifie aussi l'anamnèse et évite que le patient ne doive réexpliquer sa situation à différents interlocuteurs.

Des ressources supplémentaires ont été allouées aux urgences pour réaliser cette restructuration. Les médecins sont passés de 91 en 2018 à 113 en 2020 et les infirmiers de 181 à 229. Le syndicat SIT avait tiré la sonnette d'alarme en juillet dernier dénonçant notamment un manque de moyens alloués à cette réforme.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PréventionSanté: l’OMS alerte sur une importante extension des cas de cancer à l'avenirSanté: l’OMS alerte sur une importante extension des cas de cancer à l'avenir

DépendancesSanté: la profusion des produits addictifs préoccupe Addiction SuisseSanté: la profusion des produits addictifs préoccupe Addiction Suisse

ÉpidémieSanté: Berne durcit les exigences de déclaration pour le coronavirusSanté: Berne durcit les exigences de déclaration pour le coronavirus

VirusSanté: la grippe poursuit sa propagation en SuisseSanté: la grippe poursuit sa propagation en Suisse

EtudeSanté: la septicémie associée à un décès sur cinq dans le mondeSanté: la septicémie associée à un décès sur cinq dans le monde

Top