30.08.2016, 09:42

Hausse du nombre de places de travail en Suisse

chargement
Le marché du travail repart à la hausse.

Marché du travail Le nombre de places de travail a augmenté en Suisse au deuxième trimestre de cette année. Le marché compte 4,903 millions de postes, soit 30 000 postes de plus par rapport à la même période l'an dernier.

Par rapport aux trois premiers mois de 2016, la progression est de 0,2%, selon le baromètre de l'emploi de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publié mardi. Par branche et en comparaison annuelle, l'emploi a reculé de 1% (-11'000 places) dans le secteur secondaire, alors qu'il a progressé de 1,1% (+41'000) dans le tertiaire.

Dans le secteur secondaire, la croissance de l'emploi a été négative dans l'industrie manufacturière (-1,3%), comme dans la construction (-0,7%). A contrario, l'industrie pharmaceutique a connu une progression de 0,6%.

L'évolution a été positive dans la plupart des sections du tertiaire, le secteur "Santé humaine et action sociale" (+3,3%) arrivant en tête. L'emploi a diminué par contre notamment dans le commerce (-0,8%) et dans les activités financières et d'assurances (-0,3%).

La région lémanique en force

Toutes les grandes régions de Suisse ont connu une croissance de l'emploi en rythme annuel au deuxième trimestre. Le Tessin enregistre le taux le plus élevé (+2,1%), suivi par Zurich (+0,8%) et la région lémanique (+0,6%).

Dans le secteur secondaire, l'emploi a reculé dans quatre grandes régions, la baisse s'échelonnant de 0,9% dans l'Espace Mittelland à -2,9% à Zurich. La région lémanique tire son épingle du jeu avec une légère hausse de 0,2%.

Dans le domaine tertiaire, la progression la plus forte provient du Tessin (+3,6%), suivie par Zurich (+1,5%). L'Espace Mittelland est en hausse de 0,9% et la région lémanique de 0,7%.

Plus de temps partiel

En équivalents plein temps, l'emploi a toutefois diminué au second trimestre de 0,1% à 3,839 millions d'unités, en comparaison annuelle. Cette évolution différente s'explique par une réduction des emplois à plein temps (-30'000: -1%) et une hausse des postes à temps partiel (+59'000; +3,2%).

Au second trimestre, les places vacantes ont augmenté de 1,6% ou de 900 pour atteindre 52'900. Considérées par secteur, elles n'ont progressé que dans le tertiaire (+3,4%). Elles ont diminué de 4,2% dans le secondaire.

Les entreprises qui comptaient conserver leur effectif de personnel le trimestre suivant représentaient 69,1% de l'emploi total au deuxième trimestre, précise l'OFS. Celles qui prévoyaient une hausse de leur effectif représentaient 8,1% des emplois, et celles qui envisageaient une baisse, 4%.

L'indicateur des prévisions d'évolution de l'emploi, qui est calculé sur la base de ces indications, a légèrement progressé (+0,4%) par rapport à l'année précédente et se monte à 1,03. Il atteint ou dépasse la valeur de 1 dans les secteurs secondaire et tertiaire, ainsi que dans toutes les grandes régions. "La plupart des entreprises peuvent donc entrevoir l'avenir avec confiance", note l'OFS.

Les difficultés de recrutement de personnel qualifié ont à nouveau diminué en rythme annuel (-2,3%).

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

emploiAssurance-chômage: les mesures de réinsertion pas assez proches du marché du travailAssurance-chômage: les mesures de réinsertion pas assez proches du marché du travail

ConjonctureLe marché de l'emploi en Suisse ne devrait pas s'améliorer en automneLe marché de l'emploi en Suisse ne devrait pas s'améliorer en automne

Top