24.07.2020, 00:01

Gaspillage alimentaire: l'appli Too Good To Go ne fait pas l'unanimité

Premium
chargement
Même s’ils ne récoltent que les miettes des revenus ainsi générés, les restaurants peuvent difficilement se passer de l’application Too Good To Go.

Economies Le recours à l’application Too Good To Go introduite en 2018 pour écouler les produits invendus ne fait pas l’unanimité. La commission retenue est notamment pointée du doigt par plusieurs commerces inscrits sur la plateforme.

Le soleil se couche, c’est l’heure de fermeture du restaurant. En verrouillant la porte derrière elle, la serveuse sert sous son bras un sac rempli de victuailles. Ce soir encore, ce bistrot lausannois un peu branché, qui se targue de proposer une cuisine européenne typique à partir de produits frais et locaux, préférera gâter ses employés plutôt que les utilisateurs de l’application Too Good To Go, en dépit de l’autocollant affiché...

À lire aussi...

ConsoGaspillage alimentaire: les initiatives se multiplient en SuisseGaspillage alimentaire: les initiatives se multiplient en Suisse

EnvironnementGaspillage alimentaire: lancement d'une campagne pour lutter contre les 2,8 millions de tonnes de déchets annuelsGaspillage alimentaire: lancement d'une campagne pour lutter contre les 2,8 millions de tonnes de déchets annuels

EnvironnementL’impact environnemental du gaspillage alimentaire concerne aussi notre porte-monnaieL’impact environnemental du gaspillage alimentaire concerne aussi notre porte-monnaie

Gaspillage alimentaire: facture salée

Environ 25% de l’impact sur l’environnement dans le domaine de l’alimentation est causé par le gaspillage alimentaire....

  25.10.2019 14:27

ConsommationEtats-Unis: le coronavirus profite au secteur de l’agroalimentaireEtats-Unis: le coronavirus profite au secteur de l’agroalimentaire

Top