27.07.2017, 18:38

EPFZ: un doctorant invente un rideau spécial capable de remplacer les climatiseurs

chargement
Le rideau se compose d'une membrane spéciale, sèche au toucher même lorsqu'elle est imbibée d'eau, relève l'EPFZ dans un communiqué.

Invention Mario Stucki, doctorant à l'EPFZ, a développé un rideau spécial capable de remplacer les climatiseurs. Son invention serait capable de rafraîchir des pièces grâce à l'évaporation.

La prochaine vague de chaleur arrivera tôt ou tard. Là où il n'est pas possible de construire des climatiseurs, ou lorsque le courant manque, un rideau spécial conçu à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) pourrait être la solution.

Ce n'est pas la première fois que Mario Stucki, doctorant à l'EPFZ, fait parler de lui. Dans le cadre de son travail de master, il avait développé il y a quelques années le prototype d'une veste "outdoor" respectueuse de l'environnement exempte de composés fluorés.

Pour son doctorat réalisé sous la direction de Wendelin Stark, il travaille aujourd'hui sur un rideau qui pourrait rafraîchir des pièces grâce à l'évaporation. Le rideau se compose d'une membrane spéciale, sèche au toucher même lorsqu'elle est imbibée d'eau, relève l'EPFZ dans un communiqué.

L'astuce réside dans la combinaison de deux couches de polyuréthane imperméable avec une couche intermédiaire de polymère, qui peut être humidifié avec de l'eau.

Les couches extérieures ont des trous d'un micromètre de diamètre, à travers lesquels l'eau contenue dans la couche intermédiaire peut s'évaporer vers l'extérieur. Mario Stucki avait déjà développé une technique simple pour la production de tels textiles poreux pour son travail de master.

Rafraîchissement passif

"L'évaporation de l'eau nécessite beaucoup d'énergie", note M. Stucki, cité dans le communiqué de l'EPFZ. "Avec ce système, la chaleur est extraite de l'air, qui se refroidit, et en même temps l'humidité de l'air augmente dans les environs", explique-t-il.

Contrairement aux climatiseurs et humidificateurs, le système n'a pas besoin de courant, mais fonctionne passivement: les rayons solaires à travers les fenêtres fournissent suffisamment d'énergie pour l'évaporation et l'effet rafraîchissant qui y est lié.

Cette approche pourrait notamment servir dans des environnements chauds et secs. Il n'y aurait alors pas besoin d'utiliser une quantité d'énergie exorbitante pour refroidir des espaces et rendre l'air intérieur plus humide et agréable.

Mario Stucki a pu prouver avec de premiers tests que son système de rideau fonctionnait sur le principe.

Rideau anti-bactérien en vue

Quelques questions restent néanmoins à éclaircir d'ici à ce que de tels rideaux de refroidissement soient installés à large échelle, selon M. Stucki. La chaleur et l'humidité constituent en effet un terreau idéal pour les champignons et les bactéries, à tel point que le rideau pourrait à terme devenir un nid à germes.

Le chercheur est convaincu que les couches extérieures de la membrane pourraient cependant aussi être fabriquées avec un matériau antiseptique. De plus, l'apport d'eau dans la membrane doit encore être amélioré. Sa stabilité dans le temps doit aussi être déterminée.

Mario Stucki veut néanmoins dans un premier temps se concentrer sur la commercialisation de sa veste sans composés fluorés, une fois son travail de doctorat terminé cet été, écrit l'EPFZ. Le matériau du rideau pourrait aussi être approprié pour ce vêtement, par exemple pour évacuer la transpiration du corps.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ProcèsChaux-de-Fonnier condamné après avoir lancé des bouses de vache dans l'EPFZChaux-de-Fonnier condamné après avoir lancé des bouses de vache dans l'EPFZ

Top