03.08.2015, 08:58

Elle a révélé un tempérament un peu… soupe au lait!

chargement
Par CHRISTIANE IMSAND

Il a suffi que la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey annonce sa participation à l'émission satirique de la radio romande «La Soupe» pour que les spéculations reprennent. Fallait-il voir dans cette décision le signe avant-coureur d'une démission prochaine? On attendait avec impatience l'émission dominicale pour en avoir le cœur net. Le moment venu, la principale intéressée a coupé court: «Foutez-moi la paix et laissez-moi travailler», s'est-elle exclamée hier devant les questions insistantes de l'équipe de «La Soupe».

Cette licence de langage correspond au style de l'émission. Par contre, la présidente de la Confédération a refusé de se conformer à la règle qui veut que l'invité encaisse impassiblement les vannes des humoristes. Agacée, voire vexée, par une imitation de Yann Lambiel dans laquelle elle ne se reconnaissait pas, elle a immédiatement interrompu le sketch en clamant haut et fort son désaccord. «Ce n'est pas bien!», a-t-elle lancé à l'humoriste valaisan, un peu surpris, qui n'en a pas moins poursuivi son numéro. «Ce qui me gêne dans ce type d'émission, a ajouté la présidente, c'est le jugement d'ensemble. On fait passer le Conseil fédéral pour une bande de crétins, les politiciens pour des margoulins et les fonctionnaires pour des idiots».

Exceptionnelle à plusieurs égards, l'émission d'hier n'avait pas pour cadre un studio de la radio à Lausanne, mais le Kultur-Casino de Berne. Près de 600 personnes ont profité de l'occasion pour assister en direct au spectacle, dont quelques politiciens, le directeur de la radio télévision romande Gilles Marchand et des journalistes politiques attirés par la personnalité de l'invitée.

Celle-ci a fait la grimace plus d'une fois, confirmant que l'humour n'était pas son fort. On l'a sentie offusquée quand le Neuchâtelois Vincent Kohler est apparu avec une perruque imitant sa coiffure et des habits vaguement inspirés de son style, irritée quand Thierry Meury a traité Moritz Leuenberger d'Ariel Sharon du Conseil fédéral. «Cela fait cinq ans qu'il n'a pas bougé!»

Interpellée à plusieurs reprises sur sa politique, la conseillère fédérale s'est attachée à défendre son bilan en matière de défense des droits humains. Elle a aussi justifié la plainte lancée contre Kadhafi. «C'est une façon de reconnaître les souffrances des otages». Mais ce n'est pas pour ça que l'émission restera dans l'histoire. Micheline Calmy-Rey entrera dans les annales de «La Soupe» pour l'avoir qualifiée de «Cabaret d'Etat». Cela fait immanquablement penser à Pascal Couchepin qui se plaisait à dénigrer la télévision en la traitant de «télévision d'Etat».

Un politicien qui s'énerve, c'est du pain béni pour les humoristes!


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

live
EpidémieCoronavirus: un 3e cas confirmé à Genève, plusieurs manifestations annuléesCoronavirus: un 3e cas confirmé à Genève, plusieurs manifestations annulées

inéditCoronavirus en Suisse: des dizaines de manifestations passent à la trappeCoronavirus en Suisse: des dizaines de manifestations passent à la trappe

On résumeLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaineLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaine

ProgrammeExtrémisme violent: seize projets de lutte financés dans le cadre du plan nationalExtrémisme violent: seize projets de lutte financés dans le cadre du plan national

FinanceBanques: rémunération en baisse pour les dirigeants d’UBS en 2019Banques: rémunération en baisse pour les dirigeants d’UBS en 2019

Top