26.07.2019, 00:01

Ehud Olmert craint l’interpellation

Premium
chargement
Ehud Olmert, ex-premier ministre israélien, en mai 2019.
Par ats

ISRAËL L’ex-premier ministre renonce à se déplacer en Suisse en raison du risque de se faire arrêter pour crime de guerre.

L’ancien premier ministre israélien Ehud Olmert renonce à un déplacement en Suisse en raison, selon lui, d’une possible interpellation. En cause, son rôle au moment de l’opération militaire israélienne «Plomb durci» entre 2008 et 2009 à Gaza. Selon Ehud...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: un déconfinement trop rapide pourrait entraîner une résurgence mortelle, avertit l'OMSCoronavirus: un déconfinement trop rapide pourrait entraîner une résurgence mortelle, avertit l'OMS

infographieCoronavirus: les chiffres de la pandémie en Suisse et dans le mondeCoronavirus: les chiffres de la pandémie en Suisse et dans le monde

ResponsablesCoronavirus: pas de bouchon au Gothard pour le week-end de PâquesCoronavirus: pas de bouchon au Gothard pour le week-end de Pâques

Transports publicsCoronavirus: les CFF n'augmenteront pas leurs tarifs ces prochaines annéesCoronavirus: les CFF n'augmenteront pas leurs tarifs ces prochaines années

En feuLucerne: deux morts dans l'incendie d'un appartementLucerne: deux morts dans l'incendie d'un appartement

Top