10.10.2009, 04:15

Edipresse Suisse supprime une centaine d'emplois

chargement

La presse romande poursuit son calvaire. Edipresse Suisse supprime une centaine de postes. Tous les secteurs sont touchés: rédactions, imprimerie et production. Impressum est indigné, alors que Comedia rappelle les bénéfices du groupe.

Edipresse Suisse doit baisser ses coûts, a expliqué hier Serge Reymond, directeur général. A fin septembre, le groupe, racheté par le zurichois Tamedia, a perdu 25% de revenus publicitaires par rapport à 2008. Aucune amélioration n'est en vue pour la fin de l'année.

Les suppressions de postes, sur un effectif suisse global de 1124 équivalents plein-temps, touchent tous les secteurs: 30 dans les rédactions, 50 à l'imprimerie de Bussigny (VD) et 20 dans les services de production.

On ne sait pas combien de personnes seront concernées: il y aura des licenciements, mais des retraites anticipées, des réductions d'horaires de travail sont par exemple aussi possibles, selon le service de presse du groupe.

«Nous avons une vraie volonté de trouver les solutions les meilleures, adaptées à chaque type de métier. Nous aurons un dialogue franc, ouvert et transparent» avec le personnel, a affirmé Serge Reymond. Un plan social est prévu. «On fait face à une situation dramatique», a poursuivi le directeur général. «Dans tous les secteurs, nous aurons la même philosophie afin de rationaliser les processus. (...) L'objectif est d'alléger sans toucher à la qualité des produits.» Le syndic de Lausanne Daniel Brélaz a dit sa crainte pour la qualité de la presse quand les effectifs fondent. Il a déploré une décision «extrêmement douloureuse» pour les personnes concernées.

«On est choqué, c'est un coup de massue, même si tout le monde s'attendait à des mauvaises nouvelles», a confié un journaliste du groupe. Le personnel est dans l'attente des précisions sur ce qui va se passer dans le détail.

Impressum a fait part de son indignation. Le syndicat affirme que la qualité du contenu des journaux est menacée par ces coupes. Il va négocier pour diminuer les licenciements.

Comedia a dénoncé «la liquidation» des postes de travail. Il a relevé que parmi les groupes de presse, Edipresse est celui qui a le mieux résisté à la crise. Il a réalisé 22,5 millions de francs de bénéfice opérationnel au premier semestre 2009. «Avec 13% de marge opérationnelle, la crise a bon dos», a critiqué Comedia. A son avis, Edipresse cherche à «rendre la mariée financièrement la plus belle possible». Le deuxième versement de Tamedia pour acquérir les activités suisses du groupe vaudois sera effectué début 2013. Son montant dépendra de la rentabilité du groupe à ce moment-là.

Tamedia n'a rien à voir avec ces suppressions de postes, a déclaré son porte-parole. Le groupe n'a toutefois rien à proposer au personnel d'Edipresse à cause de la barrière de la langue. Les 100 postes biffés vendredi font suite aux 120 déjà perdus depuis les mesures «Anticiper», souligne Comedia.

Le syndicat rappelle la première charrette de 50 postes en août 2008, suivie de trois vagues de licenciements au centre d'impression de Bussigny, puis des suppressions éparpillées dans les services techniques de Genève et Lausanne, et finalement dix licenciements au «Matin bleu» qui vient de disparaître. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 2 décembreCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 2 décembre

SkiCoronavirus: des parlementaires s’élèvent contre des stations à capacité réduiteCoronavirus: des parlementaires s’élèvent contre des stations à capacité réduite

enquêteCoronavirus: une majorité de Suisses contre la discrimination d'un éventuel passeport COVIDCoronavirus: une majorité de Suisses contre la discrimination d'un éventuel passeport COVID

PandémieCoronavirus: le Parlement valide l’aide de l’armée aux cantonsCoronavirus: le Parlement valide l’aide de l’armée aux cantons

PandémieCoronavirus: la course aux vaccins avance, où en est-on ?Coronavirus: la course aux vaccins avance, où en est-on ?

Top