24.07.2020, 07:54

Economie: Schindler supprime 2000 postes, 200 places menacées en Suisse

chargement
Le groupe Schindler, qui a vu sa rentabilité écornée au premier semestre par le coronavirus, a annoncé la suppression de 2000 postes au cours des deux prochaines années pour réduire ses coûts.

Crise La crise du Covid-19 n’a pas épargné le fabricant d’ascenseurs et d’escaliers roulants Schindler. Ce dernier a enregistré une baisse de ses résultats semestriels et prévoit de supprimer 2000 postes au niveau mondial dans les deux ans à venir. La Suisse est concernée.

Le fabricant d’ascenseurs et d’escaliers roulants Schindler a enregistré une baisse de ses résultats semestriels, mais battu les estimations des analystes. Le groupe de Hergiswil compte supprimer 2000 postes au niveau mondial dans les deux prochaines années dans le cadre d’un programme d’économies lancé à cause de l’impact négatif du Covid-19 sur les affaires.

Les mesures de restructuration coûteront jusqu’à 150 millions de francs et la suppression des 2000 postes concerna également la centrale, précise vendredi un communiqué.

Moins 8,7% de chiffre d’affaires

Durant la période sous revue, le chiffre d’affaires a reculé de 8,7% à 4,96 milliards de francs et de 3,1% à taux de change constants (tcc). Les entrées de commandes ont chuté de 12,1% à 5,4 milliards et de 6,6% tcc.

La rentabilité a également souffert de la pandémie. Le bénéfice opérationnel (Ebit) a dévissé de 29,4% à 421 millions et la marge afférente s’est inscrite à 8,5% contre 11% auparavant. Le bénéfice net pour sa part s’est affaissé de 28,2% à 313 millions. Les résultats demeurent supérieurs aux attentes des analystes.

Pour l’ensemble de l’année, Schindler anticipe une baisse des ventes entre 0% et 6% en monnaies locales et le bénéfice net devrait s’inscrire entre 680 et 720 millions en tenant compte de coûts de restructuration de 130 millions sur la période.

200 postes menacés en Suisse

Sur les 2000 postes menacés, la Suisse pourrait être touchée jusqu'à 10%, soit 200 postes, a affirmé le patron de Schindler.

Les mesures de restructuration coûteront au total jusqu'à 150 millions de francs au groupe. Elles devraient permettre à Schindler de s'adapter aux nouvelles conditions du marché, rendues encore plus difficiles par la crise sanitaire. La concurrence se renforce et la pression sur les prix s'accroît, a souligné M. Oetterli avant d'ajouter que l'appréciation du franc, valeur refuge, pèse encore davantage sur les recettes et les bénéfices.

En outre le fléchissement de la conjoncture s'observe actuellement dans de nombreux pays au niveau du secteur de la construction. Après une chute au premier trimestre, le marché chinois a cependant enregistré une forte reprise contrairement à l'Europe et à l'Amérique où les effets du coronavirus se font encore sentir.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ConjonctureCoronavirus: plus de 12'000 milliards de dollars de perte pour l'économie mondialeCoronavirus: plus de 12'000 milliards de dollars de perte pour l'économie mondiale

criseCoronavirus: 750 mia d’euros pour relancer l’économie de l’Union européenneCoronavirus: 750 mia d’euros pour relancer l’économie de l’Union européenne

ActionnariatEconomie: les dividendes mondiaux devraient baisser «d’au moins 15%» en 2020 à cause du coronavirusEconomie: les dividendes mondiaux devraient baisser «d’au moins 15%» en 2020 à cause du coronavirus

CONJONCTURECoronavirus: une crise et de lourdes répercussions sur l’économie suisseCoronavirus: une crise et de lourdes répercussions sur l’économie suisse

Top