Des médecins descendent dans la rue

chargement

PHARMACEUTIQUE A Zoug et ailleurs dans le monde, Médecins sans frontières a protesté contre le prix trop élevé d’un médicament antituberculeux.

Par Ariane GIgon, zoug
 18.10.2019, 00:01
Premium
Des médecins ont protesté hier, à Zoug, devant les bureaux de l’entreprise Johnson & Johnson.

«Fini les larmes!», «Financement par le public, décision au public!», «Nous voulons la bédaquiline maintenant!»: ce sont quelques-uns des slogans scandés hier par des médecins devant les bureaux de l’entreprise américaine Johnson & Johnson, à Zoug. D’autres membres de l’organisation Médecins sans frontières (MSF) en ont fait de même ailleurs dans le monde, comme en Belgique, en Ukraine, en...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 6 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 6 mai

PandémieCoronavirus et brevets: la Suisse reste ferme mais évaluera la position américaineCoronavirus et brevets: la Suisse reste ferme mais évaluera la position américaine

ClimatFace au réchauffement, les animaux et les plantes des Alpes suisses ne s’adaptent pas assez viteFace au réchauffement, les animaux et les plantes des Alpes suisses ne s’adaptent pas assez vite

EchangesVatican: Guy Parmelin rend visite au pape FrançoisVatican: Guy Parmelin rend visite au pape François

Aide internationaleCoronavirus: la Suisse envoie 13 tonnes de matériel médical en IndeCoronavirus: la Suisse envoie 13 tonnes de matériel médical en Inde

Top