03.08.2015, 08:56

De vrais branques pour des faux Braque

chargement

Le procès d'un vaste trafic de faux tableaux s'est ouvert hier devant le Tribunal correctionnel de Lausanne. L'affaire porte sur la mise sur le marché de près de 120 œuvres sous la signature de Bosshard, Braque, Kees Van Dongen, Vallet ou encore Pissaro.

La Cour s'est penchée sur le premier volet de la supercherie, le vol d'un Giovanni Giacometti chez une dame âgée fin 2006. Prétextant récupérer une perruche sur le balcon, un couple s'est introduit au domicile de la Lausannoise et y a remplacé le vrai tableau par un faux. Mais la retraitée s'est aperçue du vol et a alerté la police, qui a remonté la filière et découvert l'entier du trafic. Cette affaire rocambolesque a conduit à une audience haute en couleur. Les accusés parlent beaucoup, se contredisent, s'interpellent et s'invectivent sous le regard amusé du président: «C'est un manipulateur», accuse l'un. «Il m'a mis deux fois le couteau sous la gorge, c'est un mec menaçant», réplique l'autre.

Sur les sept accusés, quatre se retrouvent au cœur du trafic: un beau parleur aux cheveux longs, grand connaisseur d'art de 55 ans et ancien expert du peintre vaudois Rodolphe-Théophile Bosshard. Deux «chineurs», des revendeurs âgés de 51 et 62 ans, et un antiquaire, plutôt effacé à l'audience, qui peignait les faux.

«Il n'a jamais été question de voler ce tableau», assure l'amateur d'art. L'objectif était de convaincre la retraitée de le vendre en lui proposant une copie à la place pour orner son mur. «J'avais dit au peintre: applique-toi pas trop. Fais une croûte. 90% des gens préfèrent les croûtes», raconte-t-il. Une version contredite par un des revendeurs: «Il voulait faire un coup. Il n'avait plus un rond. Je lui avais dit de laisser tomber», soutient-il. «Vous n'avez pas participé au vol», lui demande le président Patrick Stoudmann. «Si je voulais le voler, je n'aurai pas eu besoin de ces branques», a-t-il répondu.

A l'audience, une partie de la bande semble s'être entendue pour charger l'un des accusés, l'expert déchu des œuvres de Bosshard. «Les vols, les mensonges, cela se prépare. Quand c'est mal fait, cela ne marche pas», leur a lancé le président.

Le tribunal poursuivra aujourd'hui l'examen de ce volet de l'affaire puis se penchera sur le trafic de faux tableaux. Le procès est agendé sur deux semaines. / ATS


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 8 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 8 avril

LoteriesLe jackpot du Swiss Loto résisteLe jackpot du Swiss Loto résiste

Le jackpot du Swiss Loto résiste

Pas de nouveau millionnaire ce mercredi soir au tirage du Swiss Loto. La cagnotte de samedi prochain grimpe à 36,9...

  08.04.2020 20:45

A l’aiseCoronavirus: dans l’Inde confinée, les animaux s’approprient les ruesCoronavirus: dans l’Inde confinée, les animaux s’approprient les rues

MédiasSSR: déficit de 22,2 millions de francs en 2019SSR: déficit de 22,2 millions de francs en 2019

approvisionnementCoronavirus: droits de douane suspendus pour les biens médicaux importésCoronavirus: droits de douane suspendus pour les biens médicaux importés

Top