Davos: la jeune Greta Thunberg passe la nuit sous tente par -18°C

chargement

WEF 2019 La jeune militante suédoise pour le climat Greta Thunberg a pris part mercredi soir à un premier événement dans le cadre du WEF de Davos lors de laquelle elle a pris la parole. Elle a ensuite passé la nuit sous tente, alors que le thermomètre affichait -18°C dehors.

 24.01.2019, 11:21
La première nuit à Davos fut très fraîche pour la jeune militante.

S’il est une personne qui détonne dans le paysage du Forum économique mondial (WEF) qui se tient actuellement à Davos, c’est bien la jeune militante suédoise Greta Thunberg, 16 ans. Elle même a qualifié les lieux d’étranges dans l’interview qu’elle a accordée aux médias mercredi soir: «Il y a toutes ces voitures noires et ces gens qui se baladent en costume. Je ne suis pas habituée à cela.»

Greta Thunberg participait à un premier événement dans le cadre du WEF, la "Earth Commission Reception" de l'Arctic Basecamp.

 

 

Cette réception était organisée par Future Earth, un programme international qui doit coordonner durant dix ans des travaux de recherche sur le développement durable. Le programme vise à rassembler aussi bien des scientifiques que des décideurs politiques, industriels et autres parties prenantes.

L'Arctic Basecamp vient à Davos pour la troisième année consécutive pour interpeller les décideurs sur le réchauffement climatique et l'urgence d'une réduction des émissions des gaz à effet de serre. Le camp avait été "fondé" par deux Britanniques.

Pour le programme Future Earth qui y a pris ses quartiers, il s'agit cette année d'informer entre autres sur la création d'une "Earth Commission", une sorte de commission de scientifiques qui devrait compiler les connaissances pour soutenir la mise en pratique de l'objectif de limiter à un maximum de 2 degrés le réchauffement planétaire.

Nuit très fraîche

Et alors qu’elle hésitait en fin d’entretien à accepter l’invitation des membres du "Arctic Basecamp" à dormir sous leur tente installée à Davos, Greta, bonnet à oreilles vissé sur la tête, s'y est engouffrée dans pour y passer la nuit.

 

 

Dans son tweet, Greta parle de -15°C à l’extérieur, mais son message a été repris et rectifié par l’Arctic Basecamp: «Nous venons de réaliser qu'il fait actuellement -18° @Gretathunberg». 

 

 

Jeudi, elle devait à nouveau prendre la parole durant un événement sur le thème "Faire plier la courbe des émissions".

Partie de Stockholm en train, l'adolescente de seize ans doit prendre part vendredi à un débat officiel sur le dérèglement climatique. La jeune militante réclame aux dirigeants présents à Davos de se mobiliser pour parvenir à respecter l'accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement à +2°C, idéalement +1,5°C, par rapport à l'ère préindustrielle.

Les jeunes "doivent réaliser que leur avenir est en péril", "se mettre en colère et transformer cette colère en action", précise celle qui se poste tous les vendredis face au Parlement suédois.

 

A lire aussi : WEF 2019: Greta Thunberg, la jeune activiste de l'environnement, est arrivée à Davos

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: plusieurs manifestations anti-Covid en SuisseCoronavirus: plusieurs manifestations anti-Covid en Suisse

DéclarationPolitique: les Verts revendiquent un siège au Conseil fédéralPolitique: les Verts revendiquent un siège au Conseil fédéral

Matériel roulantCFF: des wagons équipés spécialement pour les supportersCFF: des wagons équipés spécialement pour les supporters

SuisseCoronavirus: l’application du certificat Covid rétablie après une courte panneCoronavirus: l’application du certificat Covid rétablie après une courte panne

SÉCURITÉCoronavirus: la pandémie alourdit la charge de travail de la policeCoronavirus: la pandémie alourdit la charge de travail de la police

Top