07.08.2015, 11:21

Cybercriminalité: la Suisse engage 28 spécialistes dans la lutte contre les cyberrisques

chargement
La Confédération va créer 28 postes supplémentaires de spécialistes dans la lutte contre les cyberrisques.

Informatique La Suisse va lutter plus activement contre les cyberrisques. La Confédération va ainsi créer 28 nouveaux postes de personnes spécialisées dans le domaine.

La Confédération va créer 28 postes supplémentaires de spécialistes dans la lutte contre les cyberrisques. L'armée sera également appelée en renfort. Ce renforcement découle du plan de mise en oeuvre de la stratégie nationale adopté mercredi par le Conseil fédéral.

Le plan, qui comprend seize mesures devant être mise en oeuvre d'ici fin 2017, souligne la nécessité de renforcer les effectifs. Bien que la stratégie exclue les cas de guerre ou de conflit, le gouvernement a décidé d'appeler les militaires en renfort. Les capacités existantes de l'armée lui permettent à titre subsidiaire de participer à la réduction des cyberrisques.

Coordination fédérale

Vu qu'un grand nombre de tâches de la Confédération sont concernées et que la stratégie sera mise en œuvre de manière décentralisée, le Conseil fédéral a en outre mis sur pied un comité interdépartemental de pilotage.

Celui-ci sera chargé de coordonner les activités requises au niveau de l'administration fédérale, des cantons et du secteur privé. Il observera l'évolution des cyberrisques et soumettra des recommandations au gouvernement.A terme, la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI) assumera une fonction de coordination et de direction au niveau opérationnel. D'ici 2017, elle sera la plaque tournante de l'information sur les cyberrisques.

Surveillance constante

Les mesures décidées ont pour but de renforcer la prévention ainsi que la gestion de la continuité et des crises. Les conditions de base essentielles restent la responsabilité individuelle, la collaboration au niveau national entre les milieux économiques et les autorités ainsi que la coopération avec l'étranger.

Le plan définit des calendriers pour les mesures à prendre et précise quels sont les organes compétents. Les capacités techniques permettant de surveiller constamment les réseaux de la Confédération devront ainsi être créées avant la fin de 2015.

L’organe de coordination devra par ailleurs présenter d’ici fin 2013 un premier aperçu de la nécessité urgente de légiférer. Un concept destiné à combler les lacunes jugées prioritaires sera soumis au Conseil fédéral au plus tard à fin 2014.

L'office fédéral de la police élaborera de son côté, et en collaboration avec les cantons, un concept de gestion avec vue d’ensemble globale des infractions. But affiché : les cantons se prononceront au troisième trimestre 2015.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 9 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 9 avril

vidéoCoronavirus: les conseillers fédéraux restent à la maison pour PâquesCoronavirus: les conseillers fédéraux restent à la maison pour Pâques

statistiquesLa population suisse a continué d’augmenter et de vieillir en 2019La population suisse a continué d’augmenter et de vieillir en 2019

EntenteCoronavirus: les apprentis pourront obtenir leur CFC ou leur AFP en 2020Coronavirus: les apprentis pourront obtenir leur CFC ou leur AFP en 2020

InfractionLucerne: trois cochons ont été découverts à l'intérieur d'une camionnette surchargéeLucerne: trois cochons ont été découverts à l'intérieur d'une camionnette surchargée

Top